RTBFPasser au contenu
Rechercher

Coupe de monde 2022 : l’Union belge soutient les refus de jouer contre la Russie

Blason de l’Union belge de football.
28 févr. 2022 à 11:44 - mise à jour 28 févr. 2022 à 11:55Temps de lecture1 min
Par Jâd El Nakadi avec Belga

L’Union belge de football (URBSFA), "très choquée par l’invasion de l’Ukraine par la Russie", a annoncé lundi soutenir pleinement les refus de la Pologne, de la Suède et de la Tchéquie de disputer les matches de qualification pour la Coupe du monde 2022 contre la Russie à la fin du mois de mars.

"L’URBSFA condamne de la manière la plus ferme l’agression de la Russie contre l’Ukraine et exprime sa grande solidarité envers le peuple ukrainien", a écrit la fédération belge, estimant qu’il était "désormais tout simplement impossible de jouer des matches contre des équipes russes en toute sécurité, ce tant sur le terrain qu’en dehors".

Plus tôt ce lundi, le Danemark et la Norvège ont fait savoir qu’ils refusaient également de jouer des rencontres de football face à la Russie. "Nous sommes aux côtés des fédérations qui ont annoncé qu’elles ne voulaient pas jouer contre la Russie", a annoncé lundi le président de la fédération danoise Jakob Jensen à l’agence danoise de presse Ritzau.

L’équipe féminine des U19 de football figure dans un groupe de qualification pour la Coupe du monde avec la Russie et doit notamment s’y déplacer.

Comme le comité olympique danois (DIF), Jakob Jensen plaide pour l’exclusion de la Russie de tous les événements sportifs.

Terje Svendsen, le président de la fédération norvégienne, a twitté dimanche soir : "Tout comme la Suède, la Pologne et la République tchèque, nous pensons qu’il est hors de question pour le moment de jouer contre la Russie".

La fédération internationale (FIFA), n’a pas suspendu la Russie. Celle-ci ne peut toutefois plus jouer ses matchs à domicile en Russie, mais sur terrain neutre et à huis clos, et ne peut pas arborer ses symboles nationaux.

Articles recommandés pour vous