Football

Coupe du Monde 2022 : La Pologne, la Suède et la République tchèque demandent aux instances de déplacer leurs matchs qui devaient se jouer en Russie

La Pologne de Robert Lewandowski ne veut pas jouer ses matchs de barrage en Russie.
24 févr. 2022 à 15:57Temps de lecture1 min
Par Jérôme Jordens avec Belga

Les premières conséquences de l’invasion de l’Ukraine par la Russie commencent à se faire sentir dans le monde du foot. La Pologne, la Suède et la République tchèque qui doivent disputer leurs matchs de barrage en Russie ont publié une lettre ouverte à la FIFA et à l’UEFA, demandant aux instances de déplacer le lieu de leurs matchs de barrage qui doivent se jouer en Russie les 24 et 29 mars 2022.

Les trois fédérations expliquent que "l’escalade militaire que l’on observe entraîne de sérieuses conséquences et diminuent fortement la sécurité des équipes nationales et des délégations officielles".

La Pologne, la Suède et la République tchèques "espèrent que la FIFA et l’UEFA vont réagir immédiatement et présenter une solution alternative quant aux endroits où ces matchs de barrage pourraient se disputer".

La Pologne doit être opposée à la Russie à Saint-Pétersbourg dans la demi-finale de cette voie B dont la deuxième demi-finale mettra en présence la Suède et la République tchèque. Les deux vainqueurs de ces rencontres se disputeront le 29 mars la place pour le Qatar (21 novembre-18 décembre). Le lieu de cette finale des barrages sera déterminé par tirage au sort.

Si le sport reste au second plan face aux drames humains qu’entraîne une guerre, nul doute que ce conflit aura un énorme impact sur le monde du sport.

Loading...

Sur le même sujet

L’équipe nationale anglaise de football ne veut plus jouer contre la Russie

Football

Articles recommandés pour vous