RTBFPasser au contenu
Rechercher

La Grande Forme

Covid-19 : le port du masque a-t-il affaibli notre système immunitaire?

Depuis deux ans, notre système immunitaire est moins soumis qu'à l'accoutumée aux microbes, bactéries et virus en raison du port du masque et des mesures de restriction. Cependant, depuis début mars, la Belgique a pris la décision de faire tomber les masques. Aujourd'hui, certains "réfractaires" font valoir un argument de santé : chirurgical ou en tissu, il aurait affaibli nos défenses immunitaires. Mais est-ce réellement le cas ? Le point avec le Dr Charlotte, médecin-référent dans "La Grande Forme".

Pour l’instant, c’est la folie dans les cabinets de médecine générale ; tous les virus sont là en même temps : grippe, rhinopharyngite, allergies au pollen, gastro-entérite, varicelle et encore du Covid-19 qui engendre une moyenne de 10 000 contaminations par jour, explique le Dr Charlotte.

Avant d'ajouter qu'effectivement, nous avons arrêté de porter le maque et fait recirculer les virus ; Le virus de la grippe est arrivé plus tard qu'habituellement mais cela n'est pas forcément dû à une faiblesse immunitaire...

Théorie des hygiénistes

L'hypothèse hygiéniste est une théorie selon laquelle une réduction de l’exposition en bas âge aux infections et aux composantes microbiennes dans les pays industrialisés entraînerait une diminution de la maturation du système immunitaire et, en conséquence, une augmentation de la prévalence des maladies allergiques, auto-immunes, inflammatoires ou de certains cancers. Cette théorie explique aussi que le mode de vie aseptisé serait le facteur expliquant la recrudescence des maladies auto-immunes, les êtres humains développant une réponse immunitaire excessive.

Du coup, en présence d'un virus ou d'un pollen, on va surréagir si on n'a pas toujours eu de bactéries dans notre environnement. Cette théorie a été démontrée grâce à une expérience avec des animaux élevés dans des situations très stériles : leur système immunitaire de ces animaux n'était donc pas bon voire très mauvais. Depuis lors, le monde a évolué, les microbes aussi et cette théorie semble dépassée. Bien que certains y croient encore dur comme fer.

Quand on mettait un masque, on n'était pas dans un milieu tout à fait stérile puisqu'il filtrait mais certaines bactéries passaient tout de même. Preuve en est ; certains ont tout de même eu le Covid et ce, malgré le port du maque, explique notre médecin.

Avant de préciser : "Par contre, au niveau des mains, le fait de les désinfecter sans cesse diminue la flore bactérienne naturelle de nos mains. Résultat : une blessure peut être plus grave, voire engendrer une infection plus compliquée à soigner."

Contrer les maladies hivernales

Le Dr Charlotte fait part des conseils suivants :

  • La vitamine D, grâce à son action sur l'organisme, stimule aussi le système immunitaire
  • Le zinc participe de très près au bon fonctionnement de notre système immunitaire en réduisant la durée et l'intensité des symptômes
  • Porter le masque lorsqu'on a des symptômes et/ou le moindre rhume peut également aider à protéger autrui.

Enfin, le Dr Charlotte conclut : "Quand on est malade, notre système immunitaire doit combattre ce virus et donc c'est dans ce genre de moment qu'on est plus susceptibles de contracter d'autre maladies. Ce pourquoi, en ce moment, les maladies se multiplient chez une seule et même personne. Mais non, le masque n'en est pas responsable !"

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Sur le même sujet

Journée mondiale de la Voix : et si vous pouviez changer la vôtre ?

La Grande Forme

Peut-on faire l’amour pendant les règles sans risque ?

La Grande Forme

Articles recommandés pour vous