Covid 19 : Sanofi abandonne son vaccin à ARN malgré des résultats intermédiaires prometteurs

© © Tous droits réservés

28 sept. 2021 à 12:56Temps de lecture2 min
Par Pascale Bollekens

Sanofi n’ira pas en phase 3 du développement de son vaccin ARNm, et dans le même temps, la société pharmaceutique annonce à grands fracas dans un communiqué que les résultats des phases 1 et 2 sont positifs.

Jean-François Toussaint, Responsable Monde de la Recherche et Développement de Sanofi Pasteur déclare : "Nous avons réalisé une avancée impressionnante, à peine 9 mois après la preuve de concept mondiale des vaccins à ARNm et tout juste 17 mois depuis que nous avons lancé ce premier projet de vaccin à ARNm. Ces résultats vont clairement nous éclairer sur la trajectoire à suivre pour nos programmes de développement faisant appel à l’ARNm. Aujourd’hui, nous disposons d’une plateforme ARNm prometteuse (..) qui nous permet de cibler d’autres maladies, dont la grippe."

Le lancement d’une phase 3 ne répondrait pas à un besoin de santé publique car il n’y aura plus besoin de ce vaccin à ARN lorsqu’il arriverait sur le marché.

Et pourtant, Sanofi abandonne son développement. L’annonce peut sembler bizarre. Nicolas Kressmann du service presse explique : "Les vaccins Covid-19 à ARNm sont largement disponibles aujourd’hui, et le lancement d’une phase 3 ne répondrait pas à un besoin de santé publique car il n’y aura plus besoin de ce vaccin à ARN lorsqu’il arriverait sur le marché." 12 milliards de vaccins auront été produits d’ici la fin de l’année.

Mais le labo n’abandonne pas la course aux vaccins. Elle se concentre sur un autre candidat vaccin anti-Covid basé sur des protéines recombinantes et développé avec le britannique GSK. En plus de la phase 3, qui doit évaluer son efficacité et sa tolérance, Sanofi va inclure une étude pour l’utiliser comme troisième dose potentielle. Selon elle, des données récemment publiées montrent que le candidat renforçait les réponses immunitaires, quel que soit le vaccin donné à la première vaccination, et qu’il était actif contre un large éventail de variants. Les résultats sont attendus fin 2021.

Une nouvelle génération de vaccins contre la grippe et pas que...

Mais ce n’est pas tout, avec ces résultats positifs, il y a aussi les recherches sur la nouvelle génération de ces vaccins à ARN messager. Nicolas Kressmann ajoute : "C’est une technologie avec moins d’effets secondaires, donnant une meilleure immunité et plus stable entre autres pour la température de conservation. Nous visons d’autres maladies infectieuses comme la grippe mais aussi dans les cancers, les maladies rares pour lesquelles des moyens de protection sont faibles ou inexistants.

Le Labo a lancé un premier essai clinique d’un vaccin ARNm contre la grippe en juin dernier. Elle cible 2022 pour la phase clinique d’un vaccin antigrippal à ARNm.

En attendant, Sanofi dit s’engager à contribuer à la lutte anti-Covid mondiale (notamment dans les pays à faible revenus) et à la production d’un demi-milliard de vaccins autorisés sur le marché, en mettant ses capacités de fabrication en France, en Allemagne et aux Etats-Unis pour produire les vaccins Pfizer/bioNtech, Moderna et Johnson&Johnson. Dont acte.

Sur le même sujet

Covid, grippe : l’OMS appelle l’Europe à ne pas baisser la garde

Santé & Bien-être

Vaccin anti-Covid : Sanofi reconnaît que son retard est un "échec"

Monde