Cowboy Bebop : l’adaptation en "live action" qui divise

© Tous droits réservés

26 nov. 2021 à 13:57Temps de lecture2 min
Par Arilson Lunsadisa

Cowboy Bebop est un classique des séries d’animation japonaise, très populaire chez les fans de manga. L’adaptation américaine de l’œuvre en prises de vues réelles est disponible depuis le 19 novembre dernier sur la plateforme de streaming au N rouge. Après les nombreux ratés, cette reprise en live action d’un animé, est-elle enfin une réussite ?

Cowboy Bebop raconte le monde en 2071 après un accident survenu sur la Lune ayant provoqué l’exode des êtres humains vers d’autres planètes. Ce chamboulement va permettre aux malfrats les plus dangereux de faire régner le crime dans tout l’univers. Des chasseurs de primes nommés “cowboys” vont alors se mettre à leurs poursuites. C’est le cas de l’équipage du vaisseau spatial Bebop composé de Spike Spiegel, Jet et Faye Valentine dont on suit les aventures.

Une adaptation qui divise

L’animé créé par Shin’ichiro Watanabe, sorti en 1998 a connu un succès quasi immédiat auprès du public et des critiques. Une œuvre tellement populaire, qu’elle est considérée comme une référence dans le genre pour de nombreux fans. Pour éviter de décevoir, l’adaptation s’est dotée du créateur de l’animé en tant que consultant mais également de Yoko Kano, la compositrice de musique de la série originale. Cependant, malgré ces efforts, le live action divise tant les fans que les critiques. Ainsi, le site Ecran Large souligne que l’un des aveux des échecs de la série est “le recours à des béquilles scénaristiques qu’il emploie pour combler les faiblesses inhérentes à sa direction artistique”. Le Journal du Geek qui reconnait la force du casting, estime par contre que cette adaptation est un “Véritable affront à l’œuvre originale, Cowboy Bebop devient un pur produit de consommation dont on se goinfre.” Sur Twitter le constat est le même, @Uzelianne est tout autant déçu : “Quelle catastrophe…. comme quoi parfois, il ne faut peut-être pas laisser des "fans" adapter. Adapter c’est faire en sorte de garder l’essence et le transposer au travers d’un autre média. Une catastrophe #CowboyBebop”. De son côté @LoadedWithSugar est plus nuancé sur la qualité de cette version : “Vu 3 éps de #CowboyBebop. Alors oui, ça n’est pas du niveau de l’anime. Mais je trouve que ceux qui descendent la série sont vraiment durs. C’est kitsch, décalé, les combats manquent de rythme, mais le côté western spatial est là et c’est loin d’être une catastrophe.”

Loading...
Loading...

Une malédiction des adaptations ?

Les annonces d’adaptations de série d’animation japonaise font souvent grincer des dents. Rares sont celles qui ont su convaincre les fans. Les exemples les plus marquants sont les échecs cuisant des versions en prises de vues réelles de Dragon Ball et de Death Note. La difficulté dans ce genre de production est de pouvoir retranscrire l’univers étendu de ces œuvres. Ces adaptations ont tendance à les occidentaliser en délocalisant l’histoire et en changeant l’origine des personnages. De plus, le dessin offre une infinité de possibilités que le live action ne peut se permettre sans devoir débourser des fortunes. Ce qui peut participer à limiter la créativité des adaptateurs. L’industrie hollywoodienne n’est cependant pas prête d’abandonner les adaptations des mangas japonais qui cartonne plus que jamais auparavant.

One Piece et One Punch Man sont les prochains mastodontes de la culture japonaise qui vont être adaptés en prises de vues réelles, on espère qu’ils recevront un meilleur accueil que le live action de Cowboy Bebop en réussissant à satisfaire les fans.

Inscrivez-vous à la newsletter Tipik!

Le vendredi matin, Tipik vous informe sur les événements et concours à suivre pour le week-end et la semaine à venir.

Articles recommandés pour vous