Jardins & Loisirs

Créer une mare pour accueillir les batraciens au jardin

Une mare au jardin pour attirer les batraciens et les amphibiens

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

08 oct. 2020 à 12:45 - mise à jour 16 avr. 2021 à 12:51Temps de lecture2 min
Par Noëlla Chainnieaux

Depuis son enfance, Alain Gouverneur est passionné par les grenouilles et les tritons. Pour préserver ces animaux de notre faune, il propose d’aménager des mares et des abris dans nos jardins.

Une mare au jardin
Une mare au jardin D.R.

Des douves, une mare, un bassin de jardin sont des mondes passionnants pour les enfants qui découvrent les grenouilles, les têtards et toute la vie aquatique. Alain Gouverneur a été marqué à jamais par ses premières observations quand il n’avait pas 10 ans. Il est devenu un spécialiste de l’aquariophile tandis qu’une mare occupe presque toute la surface à l’avant de sa maison. Si Alain veille à composer un cadre agréable au regard, l’objectif est d’accueillir les batraciens de notre faune sauvage.

"Les amphibiens sont les oubliés du jardin. Vous avez dans beaucoup de jardins, et c’est une très bonne chose, des hôtels à insectes, des nichoirs, beaucoup d’agréments pour la biodiversité mais les amphibiens sont vraiment les parents pauvres. Cela me motive d’autant plus pour recréer des oasis pour les accueillir."

Accueillir les amphibiens au jardin en installant une mare
Accueillir les amphibiens au jardin en installant une mare D.R.

Les tritons sont des espèces menacées et intégralement protégées. Il est strictement interdit de les capturer et de les transporter. Il faut donc attendre qu’ils colonisent naturellement une pièce d’eau créée au jardin, ce qui peut se produire rapidement, de même que pour les grenouilles et tout le cortège de la vie aquatique. Une mare est rapidement un lieu de vie. Pour privilégier la vie aquatique sauvage de nos régions, une condition est primordiale. Il faut éviter la présence de poissons. Plutôt qu’un grand bassin, on peut donc préférer de petites mares qui peuvent être aménagées à différents endroits dans le jardin. Elles constituent de petites oasis. Alain conseille d’accueillir l’iris jaune des marais. Le symbole de la région de Bruxelles-Capitale est utile pour l’épuration de l’eau, mais pas seulement. Comme dans la nature, des bois morts sont présents près du point d’eau. Ils jouent un grand rôle.

"Le triton a une double vie, à la fois aquatique et terrestre. Pendant l’été, il vient très souvent dormir à l’abri de souches ou de pierre. Il suffit donc dans l’aménagement du jardin d’agencer un espace avec des pierres légèrement concaves et une souche de bois en décomposition. C’est très intéressant car en hiver, les tritons pourront y loger et passer l’hiver hors gel. La souche en décomposition et le terreau qui en découle feront en sorte que le triton puisse avoir un espace pour hiberner."

En ville, si la surface de terre est limitée, le milieu aquatique peut être présent grâce à un grand bac. Il faut prévoir une liaison avec le jardin pour le déplacement des batraciens. On introduit aussi la menthe aquatique.

Par rapport à un bassin à carpes koïs et toutes ses contraintes, une mare au naturel constitue un univers à part entière que l’on peut observer des heures durant.

En véritable passionné d’aquariophilie depuis plus de 40 ans, Alain Gouverneur a créé son magasin d’aquariophilie : Acara Passion.

 

Acara Passion

Rue Neuve 111, 4860 Pepinster

0491/17.16.17

Articles recommandés pour vous