RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Crise de l'accueil : cinq sans-papiers, grévistes de la faim en 2021, introduisent une action en référé

Un migrant en grève de la faim occupe l’église Saint-Jean-Baptiste-au-Béguinage à Bruxelles, le 2 juin 2021.

Cinq des 475 sans-papiers qui avaient mené une grève de la faim en 2021, ont décidé d’introduire une action en référé pour demander le respect de l’accord dégagé en juillet avec le secrétaire d’Etat à l’Asile, Sammy Mahdi et la mise en place de" lignes directrices" pour la régularisation de ces personnes.

Sur les 475 dossiers introduits à l’Office des étrangers, seuls une centaine a été traitée, font savoir Tarik Chaoui, porte-parole de l’Union des Sans-papiers pour la Régularisation et l’avocate Marie Doutrepont, dans un communiqué de presse lundi. "La majorité des décisions rendues sont négatives et violent frontalement les engagements pris par Sammy Mahdi", pointent-ils.

Dès lors, cinq grévistes, soutenus par l’Association pour la Défense du Droit des Étrangers (ADDE), la Coordination et Initiatives pour Réfugiés et Étrangers (CIRÉ) et la Ligue des Droits Humains (LDH) ont décidé d’introduire une action en référé pour demander le respect de l’accord, annonce le communiqué.

L’affaire sera plaidée mercredi matin devant le Président du Tribunal de Première Instance de Bruxelles, statuant en référé. Une mobilisation est en outre prévue place Poelaert à Bruxelles ce matin-là.

Sur le même sujet

CQFD 22/07/2021

Sur le même sujet

Des sans-papiers qui occupaient l'ancienne KBC vont occuper un autre logement à Bruxelles

Regions Bruxelles

Des personnes sans-papiers trouvent un nouveau bâtiment vide à occuper à St-Josse-ten-Noode

Regions Bruxelles

Articles recommandés pour vous