Crise de l’accueil : Fedasil dans l’impossibilité d’accueillir tous les bénéficiaires de l’aide internationale

Crise de l’accueil : Fedasil dans l’impossibilité d’accueillir tous les bénéficiaires de l’aide internationale. Photo d’illustration devant le Petit Château à Bruxelles

© © Tous droits réservés

21 déc. 2021 à 18:46Temps de lecture1 min
Par Belga

Les services de Fedasil à pied d’œuvre au centre d’arrivée du Petit château à Bruxelles ne sont pas parvenus lundi à accueillir tous les demandeurs d’une protection internationale qui faisaient la file. La situation s’est répétée mardi, a indiqué le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration, Sammy Mahdi, devant la commission de l’Intérieur de la Chambre.

Uniquement des hommes seuls n’ont toutefois pu être pris en charge, et il ne s’agissait pas de mineurs non accompagnés. "Pas un enfant n’est resté à la rue", a-t-il assuré en réponse à des questions de députés.

Des pistes en vue

Le Petit château fait face depuis plusieurs semaines à un manque de places d’accueil. Certaines personnes ont dû se trouver un abri de fortune alors que les nuits sont glaciales. Des efforts sont toutefois fournis pour trouver des places d’accueil supplémentaires. Vendredi, toutes les personnes qui se sont présentées ont ainsi pu être accueillies.

Selon Sammy Mahdi, "Nous devrions à nouveau arriver à offrir un accueil à tout le monde mais, naturellement, cela dépendra de l’afflux". À court terme, des places supplémentaires seront ouvertes à Molenbeek, Dilbeek, Lommel et Nonceveux.


►►► À lire : La Ciré dénonce le pouvoir "arbitraire" du Secrétaire d’État Samy Mahdi


A l’échelle des Communautés, les ministres Valérie Glatigny et Wouter Beke examinent les possibilités de trouver des places en plus pour les mineurs les plus fragiles. Une capacité supplémentaire est en préparation. "Il y a déjà de nombreuses places ouvertes, la préparation en vue de l’ouverture d’un centre d’accueil à Evere encore cette année est en cours, comme à Boom l’an prochain", a expliqué Sammy Mahdi. Une extension de capacité à la base militaire de Glons, actuellement de 70 places, est à l’étude.

Sur le même sujet

Fedasil confrontée à la disparition de mineurs

Belgique

L’Etat belge condamné pour sa mauvaise gestion de l’asile et de l’accueil

Justice

Articles recommandés pour vous