Prix de l'énergie

Crise de l’énergie : en France, la ristourne de 30 centimes à la pompe est prolongée "jusqu’à mi-novembre"

La Première ministre française Elisabeth Borne

© Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP

16 oct. 2022 à 19:18Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Alain Lechien

La Première ministre française Elisabeth Borne a annoncé la prolongation de la ristourne de 30 centimes à la pompe de l’Etat "jusqu’à mi-novembre", en assurant que Total allait "également" prolonger sa remise de 20 centimes.

"Nous allons prolonger cette remise sur les carburants jusqu’à mi-novembre et j’ai eu le PDG de Total cet après-midi qui va également prolonger sa ristourne", a annoncé la Première ministre au journal de 20h00 de TF1.

La ristourne financée par l’Etat devait baisser à 10 centimes à partir du 1er novembre.

La Première ministre a par ailleurs prévenu qu’il y aurait de nouvelles réquisitions de salariés de dépôts pétroliers en cas de "situations très tendues" sur l’approvisionnement en carburant.

"S’il y a des situations très tendues demain, nous procéderions aussi à des réquisitions", a-t-elle indiqué. "On est à peu près à 30% de stations-service qui connaissent des problèmes d’approvisionnement sur au moins un carburant", "c’est trop", a regretté la cheffe du gouvernement en demandant aux salariés grévistes de TotalEnergies de "respecter l’accord majoritaire et de ne pas bloquer le pays".

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous