Guerre en Ukraine

Crise énergétique : Gazprom dit livrer du gaz à l’Europe par un autre canal que Nord Stream 1

© Natalia KOLESNIKOVA / AFP

03 sept. 2022 à 15:34Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Théa Jacquet

Le géant russe Gazprom dit livrer du gaz naturel à l’Europe par un autre canal que le gazoduc Nord Stream 1, dont l’arrêt a été prolongé en raison d’un problème technique, rapporte l’agence de presse Reuters.

Samedi, 42,7 millions de mètres cubes de gaz ont été livrés à l’Europe via l’Ukraine, a déclaré le géant gazier russe.

Le débit au point d’entrée de Soudja, à la frontière entre la Russie et l’Ukraine, était légèrement supérieur à son niveau de vendredi mais pas suffisant pour compenser les volumes attendus via Nord Stream 1.

Mis à l’arrêt mercredi officiellement pour une opération de maintenance d’une durée de trois jours, le gazoduc Nord Stream 1, vital pour les livraisons européennes, restera "complètement" inactif jusqu’à la réparation d’une turbine, a annoncé Gazprom vendredi.

"L’approvisionnement en gaz de l’UE est actuellement de 80%"

L’Agence fédérale allemande des réseaux, régulateur de l’énergie, a estimé samedi que le problème technique évoqué par la Russie ne "pouvait justifier techniquement la mise à l’arrêt des activités" du gazoduc Nord Stream 1. Un point de vue partagé par le groupe allemand Siemens Energy, qui n’a cette fois pas été associé à l’opération de maintenance menée par Gazprom.

Le géant russe avait déjà réduit à 20% de leur capacité les livraisons de gaz à l’Allemagne via Nord Stream 1, la veille de sa fermeture mercredi. Gazprom avait également invoqué des problèmes techniques que la société n’était pas en mesure de résoudre en raison des sanctions occidentales. Les dirigeants européens, pour leur part, considèrent la fermeture des vannes de gaz russe comme étant un moyen de pression politique.

En réponse, le Commissaire européen à l’Economie, Paolo Gentiloni, a déclaré samedi que l’UE était "bien préparée" si la Russie suspendait complètement ses livraisons de gaz. "L’approvisionnement en gaz de l’UE est actuellement de 80%, grâce à la diversification des sources", a-t-il déclaré.

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : le gazoduc Force de Sibérie 2 vers la Chine "remplacera" Nord Stream 2, annonce Moscou

Guerre en Ukraine

Erdogan impute la crise énergétique aux sanctions contre la Russie, "l'Europe récolte ce qu'elle a semé"

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous