RTBFPasser au contenu
Rechercher

Environnement

Crise énergétique : l'Allemagne veut renforcer les énergies renouvelables

06 avr. 2022 à 16:39Temps de lecture2 min
Par Belga

Le gouvernement allemand a présenté mercredi un projet de développement accéléré des énergies renouvelables, visant à atteindre une part de 80% du bouquet électrique d'ici 2030, pour répondre à la "double urgence" du climat et de la crise avec la Russie

"Il s'agit du plus grand changement législatif en matière de politique énergétique depuis des décennies", s'est félicité le ministre de l'Économie et du Climat, Robert Habeck, du parti écologiste, lors d'une conférence de presse à Berlin.

L'objectif d'atteindre 80% d'énergies renouvelables dès 2030, et 100% dès 2035, dans la consommation d'électricité du pays, passera essentiellement par un renforcement des infrastructures solaire et éolienne.

Le plan, de 500 pages, décomposé en six lois, répond à "une double urgence" : la "crise climatique" et "la guerre en Ukraine", a détaillé Robert Habeck.

Indépendance énergétique

Point phare du contrat de coalition signé l'an dernier par les partis gouvernementaux, le chantier des renouvelables a pris une dimension nouvelle avec la guerre en Ukraine : l'Allemagne est en effet toujours dépendante des énergies fossiles russes, particulièrement le gaz.

Désormais, Berlin compte donc sur le solaire et l'éolien pour acquérir son "indépendance énergétique".

"La guerre en Ukraine nous a montré une fois de plus à quel point notre politique énergétique était également géopolitique", a affirmé Robert Habeck.

Dans le détail, le plan prévoit d'assouplir certaines règles d'installation des éoliennes, afin qu'elles occupent à terme "2% de la surface" du pays, contre moins de 1% disponible à cette fin actuellement.

Berlin veut également accélérer la construction de panneaux solaires : le gouvernement promet que de nouvelles surfaces seront mises à disposition, et que les procédures d'autorisations seront également simplifiées.

Pour ce faire, ces énergies seront désormais considérées comme étant "d'intérêt public", servant "la sécurité publique". 

Accélération administrative

Ces changements permettront d'accélérer les procédures administratives, souvent bloquées par les contestations en justice de riverains ou d'associations écologistes.

Le programme doit encore toutefois être adopté au Bundestag, le Parlement allemand, où des modifications pourraient être apportées.

Si elle a considérablement progressé ces dernières années, la part de l'électricité d'origine renouvelable a diminué l'an dernier en Allemagne : elle a représenté 42% du bouquet énergétique, contre 45,3% en 2020.

Après une baisse en 2020, en raison de la pandémie de coronavirus, les émissions de gaz à effet de serre sont reparties à la hausse (+4,5%) l'an dernier, selon le gouvernement.

 

Sur le même sujet

Allemagne : sur le rail, charbon et pétrole auront priorité sur les voyageurs

Monde

Les énergies renouvelables plus compétitives face au pétrole et au gaz, selon un rapport

Energie

Articles recommandés pour vous