Prix de l'énergie

Crise énergétique : pour le PTB, les gestionnaires de réseau de distribution publics doivent fournir directement les sociétés de logements

© Tous droits réservés

Si les réseaux énergétiques privés refusent le tarif social aux sociétés de logements publics, ce sont les gestionnaires de distribution (GRD) publics, Ores et Resa, qui doivent régler le problème, estime lundi le PTB qui défendra une proposition de décret sur le sujet, cette semaine, au Parlement wallon.

Selon le parti d’extrême gauche, "quelque 3000 familles locataires de logements sociaux risquent de voir leurs factures d’énergie augmenter de 620%, aucun fournisseur d’énergie ne voulant fournir 4 sociétés wallonnes de logements publics – La Sambrienne, Toit et Moi, le Logis Tournaisien et Centr’Habitat – pour l’année 2023" alors que leur contrat de fourniture de gaz et d’électricité, qui comprend le tarif social, arrive à échéance le 31 décembre.

"En Wallonie, nous avons des gestionnaires de réseau de distribution (GRD) publics, comme ORES et RESA, qui sont déjà fournisseurs de certains bénéficiaires du tarif social. Aujourd’hui, le règlement leur interdit de fournir directement les sociétés de logement public. Il suffit de changer une ligne dans un décret pour le permettre", explique le chef de file du PTB au Parlement régional, Germain Mugemangango.

"Nous proposons de changer ce texte pour que ces ménages déjà précarisés ne subissent pas les conséquences de la cupidité des multinationales de l’énergie. Le gouvernement wallon doit prendre ses responsabilités et agir maintenant", ajoute-t-il en assurant qu’un vote d’urgence sera demandé mercredi sur cette proposition de décret.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous