Prix de l'énergie

Crise énergétique : "Rendre le milliard d’euros de surprofits aux gens", dit Magnette

© © Tous droits réservés

11 sept. 2022 à 13:28Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Lavinia Rotili

Selon le président du parti socialiste Paul Magnette, le gouvernement fédéral peut prélever un milliard d’euros de profits excédentaires dans le secteur de l’énergie et "rendre ce montant aux gens" sous la forme d’un paquet énergétique de base ou d’un tarif social élargi ou "tarif moyen", a-t-il indiqué sur les antennes de VTM Nieuws.

"Le gouvernement doit intervenir immédiatement. La situation est très grave", explique-t-il. Avec la hausse des prix de l’énergie, de plus en plus de familles ont du mal à payer leurs factures. Outre un éventuel blocage des prix au niveau européen, le gouvernement fédéral doit également prendre d’urgence des mesures supplémentaires, estime Paul Magnette.

Les partis de la Vivaldi doivent, selon lui, également transcender les conflits idéologiques. "Les conflits idéologiques sont importants, mais il y a urgence. Maintenant, nous devons mettre l’idéologie de côté et aider la classe ouvrière et la classe moyenne", poursuit l’intéressé.

La taxation des surprofits

Un milliard d’euros pourrait être récupéré avec la taxation des surprofits dégagés par le secteur de l’énergie.

Ce milliard pourrait alors être utilisé "pour redonner aux gens". Concrètement, Paul Magnette songe à élargir le tarif social et évoque une sorte de "tarif moyen". "Ce tarif social protège un cinquième de la population", explique le président du PS. Mais de nombreuses familles qui traversent également des moments difficiles en sont exclues.

Une autre option sur la table est un paquet énergétique de base pour ceux qui ne bénéficient pas d’un tarif social. "Qu’il s’agisse d’un forfait de base ou d’un tarif moyen, nous devons redonner l’excédent de profits aux gens et il faut faire quelque chose maintenant pour réduire la facture", conclut Paul Magnette.

Sur le même sujet

Crise énergétique : Paul Magnette (PS) prône une "cotisation de crise" pour les très hauts salaires

Belgique

Crise énergétique et "surprofits" : une contribution nucléaire de plus de 83 millions pour 2021

Economie

Articles recommandés pour vous