Monde

Crise Taïwan-Chine : un magnat taïwanais propose de former trois millions de "combattants civils"

L’homme d’affaires Robert Tsao, portant un gilet pare-balles, présente une copie agrandie de sa carte d’identité lors d’une conférence de presse au Parlement à Taipei (Taïwan), le 1er septembre 2022

© Sam Yeh

01 sept. 2022 à 08:46Temps de lecture2 min
Par AFP, édité par K. Dero

Un magnat taïwanais a dévoilé jeudi son projet de formation de plus de trois millions de "combattants civils" pour contribuer à défendre l’île démocratique en cas d’invasion chinoise, et fait don d’un milliard de dollars taïwanais (33 millions d’euros) tirés de sa fortune personnelle.

Robert Tsao, 75 ans, un des hommes d’affaires les plus prospères de Taïwan, fondateur du fabricant de micropuces United Microelectronics Corp (UMC), a prévenu que si la Chine devait recourir à la force contre Taïwan, cela constituerait "un crime de guerre odieux et un crime contre l’humanité".

Le grand patron a déclaré qu’il consacrerait 600 millions de dollars taïwanais à la formation de trois millions de combattants au cours des trois prochaines années, qui pourraient travailler aux côtés de l’armée.

400 millions de dollars taïwanais supplémentaires seront utilisés pour former 300.000 tireurs d’élite.

Sujet du 9 août dernier (JT)

Tireurs d’élite

Robert Tsao, qui ne détient plus aucune fonction au sein d’UMC, a qualifié d’existentiel le risque posé par la Chine.

"La menace que le Parti communiste chinois fait peser sur Taïwan est croissante et la lutte contre (lui) correspond à la liberté contre l’esclavage, à la démocratie contre l’autoritarisme et au civilisé contre le barbare", a-t-il déclaré.

Si nous pouvons résister avec succès aux ambitions chinoises, nous serons non seulement capables de protéger notre patrie mais aussi d’apporter une grande contribution […] au monde et au progrès de la civilisation

Nancy Pelosi

Le don de Robert Tsao intervient alors que les forces chinoises ont procédé à une importante démonstration de force pour protester contre la visite, le mois dernier à Taipei, de la présidente de la Chambre américaine des représentants Nancy Pelosi.

Exercices

Les 23 millions d’habitants de Taïwan vivent sous la menace constante d’une invasion de Pékin, qui considère l’île comme une partie de son territoire à reconquérir un jour, si nécessaire par la force.

Après le déplacement de Nancy Pelosi au début du mois d’août, la Chine a envoyé une semaine durant des navires de guerre, des missiles et des avions de chasse dans les eaux et le ciel de Taïwan. Ces exercices ont été les plus importants et les plus agressifs depuis le milieu des années 1990.

Les forces militaires taïwanaises demeurent largement surpassées en nombre, avec 88.000 soldats contre un million pour Pékin, selon les estimations du Pentagone.

Le service militaire, obligatoire pour les hommes, s’étend sur quatre mois seulement.

Sur le même sujet

Biden affirme que les Etats-Unis défendraient Taïwan en cas d'invasion chinoise

Monde

Une première aide militaire directe de Washington à Taïwan franchit une étape clé au Congrès

Monde

Articles recommandés pour vous