Regions Liège

Crisnée : toujours des interrogations sur l’avenir de la piscine communale après 2024

La piscine communale de Crisnée

© Google Maps

Revenu, il y a quinze jours, des Championnats Francophones Open organisés à Charleroi avec 29 médailles, dont 15 d’or, le club Liège Natation Crisnée Sport devra-t-il dire adieu en 2024 à la piscine où il s’entraîne ?

La piscine de Crisnée est communale, mais elle est confiée depuis 1986 à un concessionnaire : la société d’André Henveaux, l’entraîneur et responsable du club. L’actuel contrat vient à échéance le 30 juin 2024. La commune ne pense actuellement pas aller au-delà.

Outre Liège Natation Crisnée Sport, la piscine accueille 22 écoles primaires de la région et un large public. Elle réalise quelque 100.000 entrées par an.

Une annonce volontairement anticipée

La perspective d’une fermeture en 2024, la commune de Crisnée l’avait annoncée lors du dernier renouvellement de la concession en 2021. "Pour donner le temps à tous les intervenants de pouvoir s’organiser, de se retourner.", explique Philippe Goffin, le bourgmestre de Crisnée, "Je pense aux écoles, je pense au club de natation, mais aussi aux citoyens, sachant qu’on a vraiment une piscine sportive chez nous plutôt qu’une piscine d’agrément."

La commune ne peut pas gérer seule la piscine, car comme l’indique le bourgmestre : "Le modèle économique tel qu’on l’a mis en place nous permet de tenir la route avec le budget qui est le nôtre. Donc, bon an mal an, la piscine nous coûte 50.000 euros par an parce qu’on a délégué la gestion à un intervenant privé. Si demain on devait gérer l’ensemble de la piscine par le biais du service public, quand on regarde le déficit moyen des autres piscines, on serait aux alentours de 200 à 250.000 euros, ce qui, pour nos finances, est tout simplement impossible.".

Et si un repreneur se présente ? "Si demain il y a un repreneur qui vient et qui coche toutes les cases, pourquoi pas.", répond Philippe Goffin.

Ce n’est peut-être pas encore fait

André Henveaux, le gestionnaire et coach de Liège Natation Crisnée Sport, garde espoir : "On a le temps, de toute façon, de réfléchir. Je ne suis plus un jeune homme. Il y a 36 ans que je gère et que j’anime cette piscine. L’oiseau rare va peut-être sortir et on pourra peut-être continuer. A moins que nous sortions deux, trois nageurs qui nous représentent aux Jeux Olympiques de 2024 et peut-être que je continuerai encore une paire d’années, que je me sentirai obligé. Mais, en 2024, j’aurai 76 ans. Pour moi, ce n’est pas encore fait, qu’en 2024, elle soit fermée.".

Si la piscine ferme que deviendra son club ? "Ça, c’est un gros problème. Peut-être… Il y a des villes avoisinantes, ici. Il y a Waremme…", répond André Henveaux.

Et pour les écoles, le bourgmestre de Crisnée explique : "C’est pour ça qu’on a anticipé évidemment l’annonce. Avec ce signal-là, on invite aussi les écoles à prendre dès à présent leurs dispositions. L’offre piscine s’est enrichie ces dix dernières années. On sait la situation de la piscine d’Ans puisqu’on en a construit une nouvelle. Saint-Georges a fait des travaux importants. Waremme aussi, Hannut, la piscine de Jonfosse à Liège. Donc l’offre piscine s’est enrichie ces dernières années plutôt que s’appauvrir.".

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous