Regions Liège

Cristal Park : abus de biens sociaux, Pierre Grivegnée sous mandat d'arrêt

Pierre Grivegnée privé de liberté

© RTBF - François Braibant

18 oct. 2022 à 13:54Temps de lecture3 min
Par François Braibant avec David Leloup (Le Vif)

Pierre Grivegnée, l’ancien patron du projet "Cristal Park" à Seraing a été placé sous mandat d'arrêt ce mardi soir pour "abus de biens sociaux", après avoir été entendu pendant plusieurs heures par le juge d'instruction Richard, spécialiste des affaires financières. Pierre Grivegnée avait été privé de liberté lundi après une perquisition à son domicile à Bruxelles. 

Perquisitions à Seraing et à Bruxelles, privation de liberté

La justice avait aussi, en même temps, perquisitionné les anciens bureaux de Pierre Grivegnée au Val Saint-Lambert à Seraing. Les enquêteurs se sont intéressés à deux endroits en particulier : la salle dite "amande", dans le château, et un autre bureau situé à l’étage du petit bâtiment à gauche de l’entrée du site, au-dessus du studio du souffleur de verre. Ces deux endroits étaient les lieux personnels de travail de Pierre Grivegnée. C’est dans la salle Amande qu’étaient conservés, sous clé, les dossiers relatifs à sa gestion du projet. Les enquêteurs sont repartis avec des documents.

Pierre Grivegnée est l’ancien patron du projet "Cristal Park". Ce projet devait transformer l’ancien site industriel des cristalleries en un centre commercial et de loisirs. Il était accompagné d’un vaste volet immobilier. Le projet est en route depuis près de vingt ans et n’a pas encore abouti, malgré les millions d’euros d’argent public et privé qui y ont été engloutis.

Fausses factures, plainte de la Ville

La gestion de Pierre Grivegnée posait question. En juillet dernier, la RTBF et Le Vif ont publié une série de fausses factures découvertes dans le dossier. Les propriétés informatiques de ces fausses factures indiquent comme auteur "p. grivegnée". La Ville de Seraing, interpellée, a déposé plainte avec constitution de partie civile contre Pierre Grivegnée et contre X pour détournement, escroquerie, faux et usage de faux, abus de biens sociaux. Cette plainte se fondait sur un audit financier commandité par la Ville qui, selon des informations recueillies par Le Vif et la RTBF a permis de confirmer ce que nos articles avaient mis en évidence.

La Ville de Seraing n’est pas la seule à avoir déposé plainte. Elle avait été précédée par le PTB et suivie par Guido Eckelmans, l’associé de Pierre Grivegnée.

Etonnante intrusion au château, documents disparus

La salle dite "amande" perquisitionnée ce lundi matin était l'ancien bureau principal de Pierre Grivegnée. Cette pièce a fait l’objet d’une étonnante intrusion le matin du 24 juillet dernier. Des pompiers, alertés par une alarme incendie ont pénétré dans le château et fracturé la porte de ce seul bureau, fermé à clé. Or, c’est dans ce bureau qu’étaient déposés les documents relatifs à la gestion du projet "Cristal Park". "Ce n’est pas la première fois qu’il y a une fausse alerte au château. J’y suis même déjà intervenu moi-même" nous assure un officier des pompiers de Liège que nous avons contacté à ce sujet. "L’alarme fonctionne très mal et appelle régulièrement les pompiers pour rien" nous assure une autre source.

Reste que les documents sont demeurés dans ces bureaux pendant plusieurs mois après la démission de Pierre Grivegnée, sans autre précaution qu'une porte fermée à clé "pour ne pas que Pierre Grivegnée revienne y farfouiller". La Ville de Seraing relate l’incident avec les pompiers dans la plainte qu’elle a déposée entre les mains de la justice. Une source proche du dossier et de la Ville de Seraing nous rapporte, de même qu'une source judiciaire, que des documents ont été dérobés dans la salle "amande". Ces deux sources ignorent pour l'instant si ces documents se sont envolés avant, pendant ou après que les pompiers sont entrés au château. C'est cet incident qui a permis de remarquer la disparition des documents.

Pierre Grivegnée sous mandat d'arrêt

Pierre Grivegnée a été présenté ce mardi après-midi au juge d’instruction Philippe Richard qui l'a entendu pendant plusieurs heures. Au terme de son audition, le juge d'instruction a placé Pierre Grivegnée sous mandat d'arrêt pour abus de biens sociaux. Pierre Grivegnée passera la nuit en prison.

Il doit comparaître devant la Chambre du Conseil qui décidera de le maintenir ou non en détention préventive. La Chambre du Conseil devra évaluer si Pierre Grivegnée risque de détruire des preuves ou se concerter avec des tiers et compromettre la découverte de la vérité. 

Les abus de biens sociaux reprochés à Pierre Grivegnée concernent des retraits en cash non justifiés et des dépenses privées sur les comptes courants des sociétés chargées de développer le Cristal Park, soit Valinvest, Immoval et Speci, toutes les trois depuis juillet en procédure de réorganisation judiciaire (PRJ). Rappelons qu'à ce stade de la procédure, Pierre Grivegnée est présumé innocent.

 

 


 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous