RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde Amérique du Nord

Cuba adopte un nouveau code pénal qui réprime davantage la contestation

15 mai 2022 à 19:44Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Adeline Louvigny

Cuba a adopté dimanche un nouveau Code pénal visant à "protéger" le système socialiste, en punissant notamment les manifestations, dix mois après les révoltes inédites de l'été 2021.

Ce nouveau code, approuvé dans la journée par le parlement, "protège les intérêts de l'Etat et du peuple", a déclaré le président de la Cour suprême, Rubén Remigio Ferro, en présentant le projet de loi.

Il punit notamment les activités politiques sur internet, les manifestations et le financement étranger de certaines activités.

A peine publié sur le site du parquet général en mars, le projet avait suscité le rejet chez l'opposition au gouvernement communiste.

"Le nouveau Code pénal est un nouveau tour de vis du régime pour intensifier la répression contre les citoyens", avait estimé René Gomez Manzano, président de Corriente Agramontista, plus ancienne organisation d'avocats dissidents cubains.

Ce texte fait partie d'une série de lois, comme celles de la souveraineté alimentaire, du Code des familles et des données personnelles, destinées à compléter la nouvelle Constitution approuvée en 2019.

Il a été adopté moins d'un an après les manifestations historiques des 11 et 12 juillet 2021, inédites en soixante ans de révolution, qui ont fait un mort et des dizaines de blessés. Plus de 1.300 personnes ont été arrêtées, dont beaucoup ont écopé ensuite de lourdes peines, jusqu'à trente ans de prison.

Sur le même sujet

Cuba : lutte sans répit pour contenir l’incendie du dépôt pétrolier

Monde

Les Cubains appelés à un référendum pour légaliser le mariage égalitaire le 25 septembre

Monde

Articles recommandés pour vous