Monde

Cuba : plus de 30 participants aux manifestations historiques de juillet jugés pour "sédition"

Manifestants devant le Capitole de la Havane, le 11 juillet 2021

© AFP

31 janv. 2022 à 23:08Temps de lecture2 min
Par Belga

Au moins 33 participants aux manifestations historiques du 11 juillet à Cuba seront jugés cette semaine pour "sédition" devant un tribunal de La Havane, dont six âgés de moins de 18 ans, a indiqué lundi le groupe Justicia 11J.

D’ici le 7 février, sera organisé "le procès des manifestants du Toyo. 33 personnes seront jugées pour le délit de sédition, dont six mineurs", a informé sur Facebook le groupe, qui assure un suivi de toutes les affaires liées aux mobilisations de juillet.

Toyo est le nom d’une boulangerie, située dans le quartier du 10 de Octubre, devant laquelle des échauffourées avaient eu lieu le 11 juillet entre partisans et opposants du gouvernement. Des véhicules avaient été endommagés et la chaussée recouverte de pierres et de bouteilles.

Sujet Jt du 16 avril 2021

Cuba : fin de six décennies de règne de la fratrie Castro

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ces derniers jours, la justice cubaine a reconnu pour la première fois que plus de 700 manifestants étaient poursuivis dont 55 âgés de 15 à 18 ans, et que 172 autres ont déjà été condamnés, en assurant que "le droit à la défense a été garanti et les avocats ont apporté des preuves".

Selon Cubalex, 158 d’entre eux ont été inculpés de sédition. Certains ont écopé de 20 ou 30 ans de prison.

A Cuba, la majorité s’acquiert à 18 ans, mais la responsabilité pénale et l’obligation du service militaire s’appliquent dès 16 ans.

Aux cris de "Liberté" et "Nous avons faim", des milliers de Cubains avaient manifesté le 11 juillet dernier. Ces rassemblements, inédits depuis la révolution de 1959, avaient fait un mort et des dizaines de blessés, et 1377 personnes ont été arrêtées selon l’ONG Cubalex.

Ces derniers jours, la justice cubaine a reconnu pour la première fois que plus de 700 manifestants étaient poursuivis dont 55 âgés de 15 à 18 ans, et que 172 autres ont déjà été condamnés, en assurant que "le droit à la défense a été garanti et les avocats ont apporté des preuves".

Selon Cubalex, 158 d’entre eux ont été inculpés de sédition. Certains ont écopé de 20 ou 30 ans de prison.

A Cuba, la majorité s’acquiert à 18 ans, mais la responsabilité pénale et l’obligation du service militaire s’appliquent dès 16 ans.

Aux cris de "Liberté" et "Nous avons faim", des milliers de Cubains avaient manifesté le 11 juillet dernier. Ces rassemblements, inédits depuis la révolution de 1959, avaient fait un mort et des dizaines de blessés, et 1377 personnes ont été arrêtées selon l’ONG Cubalex.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous