Monde

Cuba "prêt à défendre la révolution" face la manifestation prévue par l'opposition

De jeunes Cubains pro-gouvernementaux sous la statue du héros national Jose Marti, où doit se terminer une manifestation de l'opposition prévue pour le 15 novembre à La Havane.

© Belgaimage

13 nov. 2021 à 06:02Temps de lecture1 min
Par Belga

Le président cubain Miguel Diaz-Canel a assuré vendredi que ses partisans sont "prêts à défendre la révolution" face à la manifestation prévue par l'opposition lundi prochain pour demander la libération des prisonniers politiques.

Nous sommes aussi prêts à défendre la révolution, pour affronter toute action d'ingérence contre notre pays

Face à "une stratégie de l'empire (les Etats-Unis, ndlr) pour tenter de détruire la révolution", "nous sommes sereins, sûrs de nous, mais attentifs et vigilants, et nous sommes aussi prêts à défendre la révolution, pour affronter toute action d'ingérence contre notre pays", a déclaré le président lors d'une allocution télévisée.

"Nous sommes une révolution ouverte au dialogue, au débat", a-t-il ajouté, "mais nous sommes une société fermée à la pression, au chantage et aux ingérences étrangères".


►►► À lire aussi : Deux mois après les révoltes, Cuba en quête d'un dialogue national


Depuis des semaines, l'opposition a annoncé son intention de manifester à la Havane et six provinces du pays pour réclamer la libération des prisonniers politiques.

Elle a maintenu son appel à défiler lundi prochain malgré l'interdiction des autorités communistes, qui accusent les organisateurs d'être payés par les Etats-Unis pour tenter de renverser le régime.

Crise économique et manifestations

Ce bras de fer inédit survient dans un contexte de profonde crise économique et quatre mois après les manifestations historiques du 11 juillet qui avaient vu des milliers de Cubains descendre dans la rue aux cris de "Liberté" ou "On a faim".

Ces rassemblements se sont soldés par un mort, des dizaines de blessées et l'arrestation de 1.175 personnes, dont 612 sont toujours emprisonnées, selon l'ONG de défense des droits humains Cubalex.

 

Sur le même sujet

A Cuba, le meneur de la manifestation de l'opposition Guillermo Farinas menacé d'arrestation

Monde

Deux mois après les révoltes, Cuba en quête d'un dialogue national

Articles recommandés pour vous