Cyclisme

Cyril Saugrain célèbre "la victoire de l'instinct" de Vuillermoz et attend du mouvement sur la 3e étape

Cyril Saugrain célèbre "la victoire de l'instinct" de Vuillermoz et attend du mouvement sur la 3e étape

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

06 juin 2022 à 17:26Temps de lecture1 min
Par Giovanni Zidda avec Rodrigo Beenkens

Cyril Saugrain et Rodrigo Beenkens sont revenus sur les moments forts de la 2e étape du Critérium du Dauphiné remportée par Alexis Vuillermoz pour notre traditionnel rendez-vous avec les trois questions à notre consultant du jour.

C'est donc un coureur de 34 ans qui n'avait jamais porté un maillot distinctif qui s'impose et qui est le nouveau leader de ce Dauphiné. Que pensez-vous de la course réalisée par Alexis Vuillermoz?

"Il a couru à l'instinct. Il avait plutôt une consigne de ne pas aller dans l'échappée mais il s'est retrouvé devant et il a senti que c'était le moment. Quelques heures plus tard, c'est encore une fois l'instinct qui lui a dit d'y aller tout de suite sur l'attaque d'Olivier Le Gac, ça le pousse à la victoire. On célèbre donc l'instinct du coureur aujourd'hui."

Wout Van Aert perd le maillot. On n'a pas toujours eu le sentiment qu'on faisait tout pour le conserver chez Jumbo-Visma. Comment analyser la course de cette équipe et aussi des autres qui ont peut-être loupé une occasion supplémentaire de remporter une étape?

"Cela peut être un peu surprenant. Laisser le maillot peut leur permettre de ne pas avoir à contrôler la course mardi, en sachant que le final sera difficile. Cela peut sembler logique. Ce qui est plus bizarre, c'est l'attitude de certaines équipes qui ont travaillé toute la journée mais qui ont temporisé un peu sur la dernière bosse lorsque l'équipe Trek a étiré ce peloton. Ineos et Education First ont peut-être manqué de responsabilité dans le final."

Qu'attendre de la 3e étape, la première arrivée au sommet après 6km d'ascension. Doit-on s'attendre à des bouleversements à 24h du contre-la-montre?

"On va forcément avoir un état des lieux très précis des hommes en forme, des coureurs qu'on verra le week-end prochain. On verra une grosse bagarre, tout le monde est dans un mouchoir de poche à l'heure actuelle. Ce sera un moment où on va jauger ses adversaires et son état de forme pour le reste du Dauphiné."

2e étape : Saint-Péray > Brives-Charensac : Victoire d'Alexis Vuillermoz

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous