RTBFPasser au contenu
Rechercher

Vivacité

Daniel Lévi souffrait du syndrome de l’imposteur avec "Les Dix Commandements" : "Je m’excusais d’être là"

Loading...
21 mars 2022 à 14:28Temps de lecture2 min
Par François Saint-Amand

Le chanteur de 60 ans remonte sur scène après 4 ans de maladie. Interrogé par Gala, il est notamment revenu sur le succès fulgurant mais aussi apeurant de son rôle de Moïse dans la comédie musicale Les Dix Commandements en l’an 2000.

Daniel Lévi revient de loin. Le chanteur français a repris la direction de la scène après quatre ans de combat contre un cancer du colon. Il avait été hospitalisé d’urgence, puis avait failli mourir d’une occlusion intestinale et d’une septicémie qui s’étaient manifestées en pleine chimiothérapie.

Aujourd’hui, il voit enfin le bout du tunnel comme il l’a expliqué en interview à Gala. "Je me suis soigné, je me soigne. La maladie est stable. J’arrête la chimio qui m’a fatigué. Je vais attaquer un protocole d’immunothérapie pour booster mon système immunitaire. Et je cible les trucs qui ne vont pas. Les poumons. C’est pour ça que je tousse un peu" confie-t-il, soutenu au quotidien par sa femme et manageur Sandrine.

"J’avais tout Paris à mes pieds et je n’ai pas pu m’imposer"

En tournée pour défendre son 6e album, Grâce à Toi, Daniel Lévi a rassemblé les principaux membres des Dix Commandements sur scène : Ginie Line, Ahmed Mouici, Pablo Villafranca, Anne Warin, Lisbet Guldbaek.

Il explique pourtant avoir pris de la distance avec ce spectacle d’Élie Chouraqui, qui avait cumulé plus d’1,8 millions d’entrées entre 2000 et 2007. "Il y a vingt ans, j’avais tout Paris à mes pieds et je n’ai pas pu m’imposer. J’avais le syndrome de l’imposteur, je m’excusais d’être là, passant pour un type arrogant alors que j’étais juste timide" lâche-t-il au magazine français.

Celui qui avait endossé le rôle de Moïse dans Les Dix Commandements s’est aussi remémoré un moment gênant dans les coulisses d’une émission télévisée. "Un jour, je me suis retrouvé dans une loge avec Julien Clerc, Francis Cabrel,… J’avais une voix de dingue, un énorme tube, j’étais au sommet, mais je ne me sentais pas à égalité avec eux" raconte-t-il, vivant aussi le même scénario avec son ami Patrick Bruel : "Je l’ai longtemps accompagné au piano et lui, il a pu être audacieux, trouver l’équation pour s’imposer. Pas moi. C’est comme ça".

Loading...

L’actu people, ça se passe sur VivaCité

Pour plus d’actu people, rendez-vous tous les jours dans Le 8/9 sur VivaCité et sur la Une ainsi que dans La Récré de Midi de 12h à 13h sur VivaCité et en replay sur Auvio.

Sur le même sujet

Décès de Daniel Lévi, le monde de la musique lui rend hommage

Vivacité

Daniel Lévi, "le temps est compté", alerte sa femme

Vivacité

Articles recommandés pour vous