Diables Rouges

Dans la tête de Roberto Martinez : Onana peut valider son billet pour le Qatar, Boyata n’en est plus si sûr

© © Tous droits réservés

22 août 2022 à 09:12 - mise à jour 03 oct. 2022 à 09:01Temps de lecture5 min
Par Lancelot Meulewaeter

Les Diables disputeront leur premier match de la Coupe du monde le 23 novembre prochain. L’occasion de se pencher sur la liste qui prendra le vol Zaventem – Doha à la mi-novembre. Qui sont les Diables sûrs d’y être ? Qui a du souci à se faire pour sa place ? Qui peut être la surprise du chef ?

Note : Cet article est évolutif. La liste "Dans la tête de Martinez" sera mise à jour régulièrement en fonction des performances ou contre-performances des joueurs belges.

Ceux qui sont sûrs d’y être

© Tous droits réservés

Roberto Martinez n’est pas un homme de surprises dans ses sélections pour le mondial. Rationnel devant l’éternel, il est aussi un sélectionneur fidèle à ses lieutenants de toujours. Ces 21 Diables n’ont, sauf blessure, pas d’inquiétude à se faire pour leur sélection.

- Thibaut Courtois : Indiscutable et indiscuté numéro un.

- Simon Mignolet : Numéro deux éternel dans la hiérarchie très claire de Martinez.

- Koen Casteels : Il avait raté l’Euro 2020 sur blessure au profit de Sels mais devrait être présent.

- Toby Alderweireld : Replacé dans l’axe de la défense, il est une certitude du coach.

- Jan Vertonghen : Le recordman des caps (141) sera du voyage.

- Jason Denayer : Sélectionné alors qu’il n’avait pas de club, le voilà relancé pour une place au Mondial.

- Leander Dendoncker : Malgré l’imbroglio autour de son absence de temps de jeu en septembre, il en sera.

- Thomas Meunier : Titulaire deux fois en septembre et régulier à Dortmund, il connaîtra sa deuxième Coupe du monde.

- Timothy Castagne : Après son Euro 2020 avorté dès le premier match, il découvrira le Qatar.

- Yannick Carrasco : Régulièrement dans l’ombre, sa polyvalence le rend indispensable. Il est capable de coups d’éclat.

- Thorgan Hazard : Malgré son temps de jeu réduit en club et son absence de minute en septembre chez les Diable, il ira.

- Youri Tielemans : Encombré d’un nouveau concurrent (Amadou Onana), il est moins sûr de sa place de titulaire.

- Amadou Onana : Son match aux Pays-Bas a prouvé que son profil manquait. Son impact et ses coups d’éclat ont séduit. Il devrait être au Qatar.

Axel Witsel : En sortant son épingle du jeu aux Pays-Bas, il a prouvé son statut d’incontournable au milieu.

- Hans Vanaken : Certitude avant septembre, il n’a que peu joué lors de ce dernier rassemblement.

- Kevin De Bruyne : Moteur absolu de l’équipe.

- Eden Hazard : Une prestation timorée aux Pays-Bas n’influe en rien sur son statut de partant au Qatar.

- Dries Mertens : Trente minutes transparentes face au pays de Galles, mais sans révolution, il devrait disputer son troisième mondial.

- Leandro Trossard : Auteur d’un triplé ce week-end, il a prouvé qu’il pouvait être grand dans les grands matchs.

- Charles De Ketelaere : Monté en tant que numéro neuf contre les Pays-Bas, il a l’atout de la polyvalence.

- Michy Batshuayi : la non-sélection de Christian Benteke en septembre confirme qu’il sera la doublure de Lukaku.

Romelu Lukaku : la Belgique est pendue aux résultats de ses tests physiques. Il a manqué huit rencontres depuis août.

 

Ceux pour qui la balance penche favorablement

Les places sont chères dans la sélection. Les matchs du mois de septembre ont néanmoins permis à Martinez de faire le tri

- Matz Sels : Dans le cas où Martinez sélectionne quatre gardiens, il serait celui-là.

- Arthur Theate : Seul joueur de Rennes à avoir disputé l’intégralité des onze rencontres de la saison, Theate fait son trou en Ligue 1 et demeure la seule solution comme défenseur central gauche.

- Dedryck Boyata : Longtemps considéré comme indéboulonnable, Boyata n’est pas en train de réussir son pari de retour en Belgique. Une titularisation sur six possibles et une blessure. Il doit faire attention à sa place.

- Zeno Debast : Titulaire pendant 180 minutes lors des matchs du mois de septembre, la surprise de la sélection a été jetée dans le grand bain. Avec deux buts pris qui lui sont en partie imputables. Il devrait cependant aller au Qatar, vu les éloges qui lui sont faits par Martinez et Thierry Henry.

- Jérémy Doku : Le feu follet s’est refait une santé avec les Diablotins et continue d’être incorporé à dose homéopathique à l’équipe de Rennes. Martinez compte sur lui. Il ne doit sa présence dans cette colonne qu’à sa propension à la blessure.

- Dodi Lukebakio : Outre son retourné formidable contre les Pays-Bas, Martinez loue sa rapidité et son pied gauche. Il n’est pas exclu de le voir au Qatar.

- Loïs Openda : Monté au jeu timidement contre le pays de Galles, sa vitesse et sa confiance actuelle à Lens pourraient lui faire prendre l’avion pour Doha.

 

Ceux qui partent de plus loin

© Tous droits réservés

Roberto Martinez a brassé large lors de ses dernières sélections. Entre tests et retours de vieilles valeurs sûres de l’équipe nationale, le noyau élargi des Diables a grimpé au-delà des quarante noms ces dernières années.

- Thomas Kaminski : Il est cinquième dans la hiérarchie.

- Zinho Vanheusden : Il a disputé sa première minute pour l’AZ Alkmaar.

- Sebastiaan Bornauw : Sur le banc depuis début septembre, il a joué cinq minutes ce week-end avec Wolfsburg.

- Hannes Delcroix : Réserviste vu l’arrivée de Vertonghen, son Mondial s’éloigne.

- Wout Faes : Balancé dans le onze d’une équipe de Leicester en crise, il pourrait être une surprise s’il se révèle dans les semaines prochaines.

- Brandon Mechele : Le constant défenseur central de Bruges n’est pas la priorité du coach.

- Thomas Foket : Toujours pas dans le noyau de Reims, ses espoirs sont envolés.

- Albert Sambi Lokonga : Remplaçant dans une équipe d’Arsenal qui cartonne, il n’a pas les faveurs du staff belge.

- Nacer Chadli : On aurait tort de l’enterrer trop vite, il a encore marqué ce week-end et prend le rythme à Westerlo.

- Alexis Saelemaekers : Sa blessure à la cuisse devrait se charger de rayer son nom des partants au Mondial.

- Orel Mangala : Il avait commencé la saison comme titulaire à Nott Forest, mais des soucis musculaires l’éloignent des terrains.

- Dennis Praet : Titulaire une seule fois avec Leicester, il a cherché une porte de sortie, sans succès.

- Adnan Januzaj : Avec 18 minutes de jeu dans son nouveau club de Séville, il ne peut pas prétendre à grand-chose.

- Divock Origi : 81 minutes disputées depuis le début de la saison, une blessure, Origi n’est pas dans le coup.

- Christian Benteke : Pourtant buteur avec DC United, Martinez ne compte plus sur le profil de Big Ben.

Ceux qui peuvent faire une croix dessus

Roberto Martinez a sélectionné 72 joueurs différents durant son règne à la tête des Diables. Ces dernières saisons, il a testé plusieurs joueurs qui, vu leur forme à l’instant T, n’auront, sauf miracle, pas les armes pour lutter.

- Hendrik Van Crombrugge : Sixième dans la hiérarchie.

- Elias Cobbaut : Titulaire lors d’un seul match avec les Diables, il n’est plus du tout dans les plans.

- Siebe Van der Heyden : Surprise du mois de mars, Van der Heyden est rentré dans le rang.

- Joris Kayembe : Replacé comme défenseur central gauche par Edward Still, c’est par là que subsiste son dernier mince espoir d’en être.

- Benito Raman : Il est loin du compte.

- Dante Vanzeir : En état de grâce la saison dernière, il n’atteint plus les mêmes standards en termes de statistiques.

Les Diables Rouges au Qatar. Retrouvez les 25 buts inscrits durant la phase qualificative

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les surprises du chef

On le sait, Roberto Martinez n’est pas un homme de surprises, ce qui rend le travail de lecture dans ses pensées plus simple. Néanmoins, s’il devait y avoir une surprise dans la sélection – un destin à la Divock Origi ou Adnan Januzaj en 2014, par exemple-, voici les joueurs qui pourraient se frayer un chemin inattendu :

- Roméo Lavia : Sans sa blessure à la cuisse, il aurait sans doute été sélectionné par Martinez en septembre. Le voilà contraint au miracle pour espérer être au Qatar.

- Julien Duranville : L’Anderlechtois de 16 engrange les minutes sous Felice Mazzu. Ultra-rapide, il a été suivi attentivement par Martinez.

Sur le même sujet

Le Qatar autorisera bien la vente d'alcool lors des matchs de la Coupe du monde, selon ces conditions

Coupe du Monde 2022

Articles recommandés pour vous