Sur un air de cinéma

Dans la toile musicale de Michael Giacchino, compositeur des superproductions hollywoodiennes

Dans la toile musicale de Michael Giacchino, compositeur des superproductions hollywoodiennes

© Ethan Miller / Getty Images

17 janv. 2022 à 10:26Temps de lecture2 min
Par Pascale Vanlerberghe

Michael Giacchino vient de signer la partition du dernier "Spider-Man, No Way Home", un des films les plus attendus de la fin d’année 2021, qui a explosé tous les records au box-office. Et sa bande-son, signée Giacchino est loin d’être inintéressante.

John Williams, déclencheur de vocation

"Sur un air de cinéma" s’est donc penché sur le cas Michael Giacchino, et en l’observant de plus près, on peut constater que Michael Giacchino est sans doute un des compositeurs qui a composé les musiques des films les plus populaires de l’histoire récente du cinéma hollywoodien.

Citons Star Trek, Mission Impossible III, ou encore la série Lost (6 saisons) qui entame une collaboration indéfectible entre le réalisateur à succès, J.J Abrams et le compositeur américain.

Michael Giacchino est né le 10 octobre 1967 et dès l’âge de 9 ans se découvre une passion pour le cinéma d’animation qui le poussera à réaliser de petits films avec sa caméra super 8, le tout sur sa table de ping-pong qu’il utilise comme plateau de tournage.

Mais c’est en écoutant la bande originale de Star Wars, signée John Williams, qu’il décide de se lancer dans l’aventure de la composition de musique de film.

Giacchino est diplômé de la School of Visual Arts de New York. Il poursuit ensuite ses études de composition musicale à la célèbre Juilliard School, tout en travaillant dans les sections publicité d’Universal et de Disney comme assistant de production.

Du jeu vidéo aux superproductions hollywoodiennes

Michael Giacchino commence sa carrière de "musicien pour l’image" avec le jeu vidéo en 1997. Il est alors approché par les producteurs des studios Dreamworks afin de mettre en musique le jeu "Le Monde Perdu", inspiré du film de Steven Spielberg. Le compositeur écrit la première musique symphonique pour un jeu vidéo (sur PlayStation), avec une partition interprétée par l’Orchestre Symphonique de Seattle.

Il poursuit ses expérimentations musicales en 2004 et 2005 sur la série TV Lost, les Disparus, créée par J.J. Abrams, qui devient immédiatement culte aux Etats-Unis comme dans le reste du monde.

S’il continue également à composer pour le jeu vidéo à l’orée des années 2000 (Call of Duty, Secret Weapons Over Normandy), sa carrière se tourne désormais vers le cinéma.

En 2004, il est approché par Disney et les studios Pixar qui lui proposent de composer la musique du film d’animation Les Indestructibles, réalisé par Brad Bird avec lequel il collaborera aussi plusieurs fois. Michael compose pour l’occasion une gigantesque partition symphonique en hommage aux musiques d’espionnage des années 60, fortement inspirées par les James Bond de John Barry. En 2009, il reçoit l’Oscar de la meilleure musique pour le film d’animation Up (Là-Haut) des studios Pixar, réalisé par Pete Docter.

Ensuite, il se verra propulsé au rang de "ceux qui comptent à Hollywood,", ce seront des Missions Impossibles, des Star Trek ou le fameux Rogue One de la saga Star Wars, succédant donc au grand John Williams.

Michael Giacchino n’a vraiment pas le temps de s’ennuyer car, pour 2022, sont prévus Jurassic World : le monde d’après de Colin Trevorrow, et Thor : Love and Thunder où le compositeur retrouve Taika Waititi.

Sur le même sujet

Alan Parker, réalisateur inclassable

Sur un air de cinéma

Le Pacte de Frédéric Vercheval, une musique d’ombres et de lumière

Sur un air de cinéma

Articles recommandés pour vous