Coronavirus

"Dans les hôpitaux, on voit toujours énormément de non-vaccinés, on se demande où le virus va les débusquer": que disent les chiffres ?

L'invité dans l'actu

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

21 janv. 2022 à 15:58 - mise à jour 21 janv. 2022 à 17:37Temps de lecture2 min
Par Xavier Lambert

"Ce que je peux dire, c’est que la toute grande majorité des gens qui arrivent sont des personnes non vaccinées. D’ailleurs, on se demande où le virus va les débusquer puisqu’on nous dit que la toute grande majorité de la population est vaccinée. Mais dans les hôpitaux, on voit toujours énormément de non-vaccinés".

Cette déclaration, elle émane de Manfredi Ventura, directeur médical du Grand hôpital de Charleroi, interrogé de matin sur la Première.

Mais que disent les chiffres exactement? Au pic de la vague delta, ce n'était pas exact: le risque d'être hospitalisé était plus grand pour les non-vaccinés, mais comme ils ne représentent qu'une petite partie de la population, ils étaient en nombre absolu moins nombreux dans les hôpitaux que les patients vaccinés. 

Et aujourd'hui? Sciensano vient de communiquer les dernières données disponibles à ce sujet dans son bulletin hebdomadaire.

 

Sciensano

Au niveau des hospitalisations classiques, au niveau du pays, la situation ne semble pas avoir changé: en nombre absolu, il y a beaucoup plus d'entrées de personnes vaccinées, même si vu leur faible proportion, un non vacciné a beaucoup plus de risques d'être hospitalisé, quel que soit son âge. Pour les plus de 65 ans, c'est surtout visible après la dose booster (réduction du risque d'hospitalisation de 84% par rapport à un non vacciné) 

L a situation est toutefois plus équilibrée au niveau wallon, où sur deux semaines, du 3 au 16 janvier, on a enregistré 310 nouveaux patients non vaccinés, contre 340 vaccinés (pour ceux dont le statut est connu). Mais attention, ces chiffres reprennent aussi les patients hospitalisés pour une autre raison, et détectés positifs après leur arrivée. Or, dans les patients hospitalisés pour une autres raison, avec 84% d'adultes vaccinés en Wallonie, on trouve surtout des vaccinés.

Il est donc probable qu'à Charleroi, il y ait en effet une majorité de nouveaux patients admis POUR Covid qui soient effectivement non vaccinés.

 

La situation est encore plus claire en soins intensifs: en Wallonie, pour ceux dont le statut est connu, on a admis 63 personnes non vaccinées (dont 35 de moins de 65 ans) pour 41 vaccinées seulement. La réduction du risque pour les plus de 65 ans qui ont reçu le booster est de 94% par rapport à un non-vacciné.

Sur le même sujet

Pourquoi les Pays-Bas, aussi en pleine vague Omicron, affichent-ils un taux d’hospitalisation aussi bas ?

Coronavirus

Et si tous les Belges étaient vaccinés, ça donnerait quoi dans les hôpitaux?

Belgique

Articles recommandés pour vous