RTBFPasser au contenu
Rechercher

Vivre ici - Gens d'ici

" Dans les yeux d’une jumelle ", ou comment exorciser le cancer par l’écriture

Que ressent l’entourage d’une personne malade du cancer ? C’est la question à laquelle Pierre a voulu répondre à travers un livre court et incisif, où il raconte le combat de sa femme contre le cancer, mais du point de vue de sa sœur.

En 2018, Stéphanie Koole est hospitalisée pour la cinquième fois en quatre ans. A 28 ans, la jeune Enghiennoise se bat contre un cancer des ovaires et repasse une nouvelle fois sur le billard pour se faire enlever les cellules cancéreuses. Si Stéphanie parvient à garder un moral d’acier et une certaine légèreté dans l’adversité, sa sœur jumelle Hélène vit assez mal cette nouvelle hospitalisation.

" A l’époque, Hélène n’allait pas très bien. Elle habitait à Amsterdam, était éloignée de sa jumelle et cette situation était difficile à vivre pour elle ", explique Pierre Paulus, mari de Stéphanie. " Avec Stéphanie, on cherchait comment l’aider et quand on s’est retrouvé pour vivre cette nouvelle hospitalisation ensemble, on s’est dit que ce serait un bon projet d’imaginer comment Hélène vivait le cancer de Stéphanie. "

" J’ai commencé à écrire un premier chapitre, je lui ai montré et elle a été sensible à l’idée. Au fil de l’hospitalisation et dans les deux mois qui ont suivi, j’ai continué à écrire et Stéphanie m’a guidé dans l’écriture. "

La thérapie par l’écriture

Le processus donne lieu à un témoignage d’une septantaine de pages intitulé " Dans les yeux d’une jumelle ". Son originalité, adopter une posture empathique envers une personne de l’entourage de la personne malade, permet de prendre conscience de ce que vivent les proches de malades du cancer.

L’écriture se révèle thérapeutique pour Hélène. " Elle n’a jamais eu l’occasion d’exprimer ce qu’elle avait sur le cœur, ses sentiments, ses frustrations… Par exemple, j’étais à mille lieues d’imaginer ce qu’elle traversait au moment de l’anesthésie, la peur du non-réveil, etc. " Pour Pierre aussi, l’écriture est salutaire. " Ça me faisait un bien fou d’écrire. Ça m’a permis de prendre un peu de distance, d’extérioriser. "

Ancien journaliste et chroniqueur musical, Pierre a la plume facile. Mais pour écrire ce témoignage, il a dû adopter un autre regard et se glisser dans l’esprit d’autrui.

" Ce qui était particulier pour moi, c’était de me mettre dans la peau d’une femme et de féminiser mon écriture, tout en ayant un regard décalé sur moi-même. On a beaucoup discuté pour bien exprimer les sentiments d’Hélène. Mais je ne suis pas elle non plus ; en me mettant dans sa peau il y a fatalement un peu de romance, et inévitablement un peu de moi. "

Aller à l’encontre de « l’effet Voldemort »

L’écrit à la base n’était pas destiné à la publication. " Ce sont des amis proches qui nous ont dit de le publier, que c’était un témoignage qui pouvait être porteur et inspirant pour d’autres. "

Un témoignage qui peut aider à parler du cancer, qui reste un sujet peu abordé ou avec beaucoup de gêne. A contrario, ce livre prend le pli de le traiter sans fard.

" C’est un témoignage brut, on appelle un chat un chat… On en a toujours parlé facilement autour de nous et les gens sont parfois surpris. On n’hésite pas à prononcer le mot cancer qui a un effet un peu Voldemort chez les gens. "

« Tu as le droit de te plaindre »

Ecrit sans filtres et sans détours, " Dans les yeux d’une jumelle " offre un témoignage inédit et déculpabilisant, incitant à aborder de manière sincère et sans gêne une maladie aussi taboue que répandue.

" Stéphanie a eu une phrase forte envers sa sœur, en lui disant : ‘Tu as le droit de te plaindre’. Et beaucoup de personnes n’osent pas se plaindre parce que tout paraît futile face à un cancer : de quel droit Hélène se plaindrait-elle alors que Stéphanie a un cancer à 28 ans ? Mais au fond, ce n’est pas parce que l’autre a un problème qui te semble autrement plus grave que tu n’as pas le droit de te plaindre. Mais attention de ne pas trop se plaindre non plus ! "

Pierre Koole Paulus, Dans les yeux d’une jumelle, Chloé des Lys Editions, 2021.

►►► À découvrir aussi :

Le portrait d’Igor 21 ans, dressé par nos confrères de Matélé. A 13 ans, on lui a diagnostiqué un lymphome de Burkitt, un cancer des ganglions. Aujourd’hui en rémission, il témoigne.

Loading...

►►► À découvrir aussi :

"Après avoir vaincu le cancer, Maxime raconte son histoire dans un livre". Il y a quatre ans, on diagnostique un cancer du sang à Maxime. Après avoir lutté contre la maladie, il a guéri et désormais il revit.

Loading...

Sur le même sujet

Nos vies en flammes : le roman d'une Amérique qui sombre

Entrez sans frapper

Un foulard pour un sourire : une chaîne de la solidarité pour les patients atteints du cancer

Bruxelles Matin

Articles recommandés pour vous