RTBFPasser au contenu
Rechercher

Economie

Davos : Zelensky présente ses condoléances aux victimes de la fusillade au Texas et dénonce le manque d’unité des Occidentaux face à la guerre en Ukraine

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kuleba applaudit, à côté du maire de Kiev Vitali Klitschko, le président ukrainien après son discours au Forum économique mondial à Davos, ce 25 mai 2022.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a présenté mercredi ses condoléances aux victimes de la tuerie dans une école au Texas, estimant qu’il est "terrible d’avoir des victimes de tireurs en temps de paix". Et d’ajouter, en préambule à une prise de parole au cours d’un petit-déjeuner organisé par l’Ukraine à Davos : "Je veux présenter mes condoléances à tous les proches et familles des enfants qui ont été tués dans la terrible fusillade d’une école au Texas".

Des victimes en temps de paix

"Il est terrible d’avoir des victimes de tireurs en temps de paix", a estimé le président ukrainien qui s’exprimait en ukrainien par visioconférence et dont les propos étaient traduits. "Cela arrive partout, cela arrive dans le monde, cela arrive visiblement dans des sociétés en paix", a également dit le chef d’Etat dont le pays subit les assauts de la Russie depuis trois mois.

Loading...

Un adolescent de 18 ans a ouvert le feu mardi dans une école primaire au Texas, tuant 19 jeunes élèves et deux adultes, un drame qui a replongé l’Amérique dans un cauchemar chronique.

Le manque "d’unité" Davos

Volodymyr Zelensky a par ailleurs dénoncé mercredi le manque "d’unité" des pays occidentaux face à la guerre en Ukraine, plus de trois mois après le début de l’invasion russe, le 24 février denier. Il a interpellé les dirigeants occidentaux avec cette question : "Y a-t-il une unité en pratique ? Je ne la vois pas". Des regrets exprimés lors d’une prise de parole en visioconférence au forum économique de Davos en Suisse, affirmant avoir "besoin du soutien d’une Europe unie".

"Y a-t-il une unité au sujet de l’adhésion de la Suède et de la Finlande dans l’Otan ? Non. Donc l’Occident est-il uni ? Non", a précisé le président ukrainien, lors du petit-déjeuner organisé par l’Ukraine.

Loading...

"Notre point fort était l’unité au sein du pays, et maintenant ça dépend de l’unité de l’Occident, pour être fort et soutenir fermement l’Ukraine" face à la Russie, a-t-il enchaîné. "Nous aurons l’avantage sur la Russie quand nous serons tous vraiment unis", a-t-il encore affirmé.

Volodymyr Zelensky fustige la position de son homologue hongrois Viktor Orban, réticent à ce stade à imposer un embargo sur le pétrole russe : "Quelque chose ne va pas avec la Hongrie !", a-t-il lancé.

Davos: sujet JT du 23/05/2022

Forum de Davos : Zelensky plaide pour des sanctions maximales

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Que sont les MLRS, ces lance-roquettes multiples que les États-Unis pourraient livrer à l’Ukraine ?

Guerre en Ukraine

Fusillade dans une école du Texas : le tireur avait annoncé sur Facebook qu’il allait attaquer une école primaire

Monde

Articles recommandés pour vous