Chroniques Culture

"Dawson City : Le Temps suspendu" : l'histoire de feu et de glace d'un trésor cinématographique

“Dawson City : Frozen Time” : l'histoire de feu et de glace d'un trésor cinématographique

© Tous droits réservés

17 mars 2021 à 16:33Temps de lecture2 min
Par Adrien Corbeel

Dans son hypnotisant documentaire “Dawson City : Le Temps suspendu”, Bill Morrison redonne vie à des films ensevelis dans la glace et à une ville abandonnée par ses habitants.

On estime que 75 % des films muets sont perdus à jamais. Désintérêt commercial à l'arrivée du parlant, mauvaise gestion des archives, difficulté à conserver les bobines : les raisons de cette terrible disparition sont nombreuses. La plus destructrice d'entre elles vient sans doute de la pellicule en elle-même : la plupart étaient en nitrate, un élément hautement inflammable qui causa l'embrasement de nombreux cinémas. Ce fut le cas à Dawson City, ancienne ville minière du nord du Canada proche de l'Arctique, qui vit plusieurs de salles prises par le feu. Mais c'est aussi dans cette petite ville qu'ont été découverts dans la glace des centaines de films présumés perdus.

Ces bobines sont le point de départ et d'arrivée du documentaire de Bill Morrison, “Dawson City : Le Temps suspendu”, qui retrace à la fois la trajectoire de ces films abandonnés, mais aussi de la ville presque déserte dans laquelle ils étaient enfouis. Haut lieu de la ruée vers l'or avant d'être progressivement délaissée par les prospecteurs, Dawson City connut au tournant du XXe siècle quelques années tumultueuses, auquel le film donne une puissante résonnance, s'attachant autant à raconter la petite histoire que la grande. Sans jamais s'éparpiller, le documentaire évoque à la fois les figures historiques qui ont traversé la ville, la désolation sociale et humaine de la ruée vers l'or, le rapport de Dawson City avec Hollywood et bien d'autres morceaux de cette contrée isolée.

Pour nous replonger dans ce passé fascinant, le cinéaste s'est principalement appuyé sur des images des films retrouvées dans la glace de Dawson City, illustrant son récit grâce à des plans de films muets et des extraits de bobines d'actualité. Il se dégage de ces images conservées par le froid (mais aussi abîmées par celui-ci) une beauté étrange, presque hypnotisante, auquel participe l'envoûtante musique d'Alex Somers. Le spectacle est aussi ensorcelant qu'émouvant : pendant deux heures, cette ville abandonnée et ce cinéma oublié retrouvent une vie que le feu aurait pu voler, mais que la glace a fort heureusement sauvegardée. Un petit miracle.

 

Le film est à découvrir en DVD et Blu-Ray aux éditions Lobster Films

DAWSON CITY : LE TEMPS SUSPENDU, de Bill Morrison, Bande-annonce (VOST)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous