Icône représentant un article video.

Regions

De bonne qualité, mais beaucoup de déchets: la sécheresse a aussi un impact sur les arbres fruitiers

Sécheresse / impact sur les arbres fruitiers

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

29 juil. 2022 à 20:43 - mise à jour 31 juil. 2022 à 12:39Temps de lecture2 min
Par Xavier Lambert

La Hesbaye, c'est un peu le paradis de la pomme et de la poire en province de Liège.
A Berloz, la famille Goffin récolte des fruits depuis 1960.

Mais cette année, la chaleur et le soleil ont brulé une partie des pommes. Alors s'il y a coup de soleil, il faut retirer le fruit, car la peau est brûlée, il risque alors de pourrir, et de contaminer l'ensemble des autres fruits.

2 à 3 % de la récolte est ainsi bonne à jeter et du personnel doit être engagé pour faire le tri. Un moindre mal comparé à la qualité exceptionnelle des fruits cette année. Mais c'est sans compter un autre facteur, les corneilles, qui cherchent de la fraîcheur et donnent des coups de becs aux poires: là aussi, le risque de pourriture est important.

La chaleur cause aussi des dégâts auprès des plus jeunes arbres, dont les racines sont encore trop courtes.

Pour faire face à ces sécheresses de plus en plus fréquentes, certains exploitants n'hésitent pas à irriguer leurs vergers, au goutte à goute. Un système loin d'être idéal, mais plus raisonnable parait-il que l'arrosage intensif....

Sur le même sujet

Sécheresse en Région wallonne : la cellule de crise a fait le point "sur les bases d'une année historique"

Belgique

Sécheresse : les pays de l'UE encouragés à réutiliser les eaux usées

Environnement

Articles recommandés pour vous