Concours Reine Elisabeth

De l’apprentissage de l’imposé du Concours Reine Elisabeth : florilège

La Chapelle Musicale Reine Elisabeth dans les années 60

© RTBF

La RTBF dispose de nombreuses archives en noir et blanc et en couleurs des sessions de piano de 1960 à 1975.

Les finalistes belges enfermés à la Chapelle, Dominique Cornil et Evelyne Brancart notamment, se plaignent amèrement de l’imposé, pratiquement injouable. Ils essaient de le déchiffrer devant notre caméra mais toutes les 2 affirment que vraiment, ce n’est sûrement pas un pianiste qui a écrit cette œuvre. Ce qui est aussitôt confirmé par le compositeur lui-même !

Une archive est particulièrement émouvante. En 1968, l’auteur de l’imposé était Max Vandermaesbrugge, à la fois pianiste, professeur au Conservatoire, inspecteur de l’enseignement artistique, compositeur et journaliste. Il est décédé le mois dernier à la suite d’une carrière bien remplie. Il joue et explique son concerto imposé à Jacques Genty.

L’apprentissage de l’imposé à la Chapelle lors des sessions de piano 1960, 1968, 1972 et 1975

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Rencontre avec Jörg Widmann, compositeur de la pièce imposée de la finale du Concours Reine Elisabeth

Chambre avec vue

Suivez le Concours Reine Elisabeth 2021 piano épreuve par épreuve grâce à la RTBF

Concours Reine Elisabeth

Articles recommandés pour vous