RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Economie

De nouveaux acteurs parmi "les enchères de la 5G" : de quoi faire baisser les prix en Belgique ?

01 juin 2022 à 09:05 - mise à jour 01 juin 2022 à 13:26Temps de lecture5 min
Par Xavier Lambert

Le déploiement du réseau 5G entre dans une nouvelle phase aujourd’hui. Les différents opérateurs vont se répartir les fréquences disponibles. C’est ce qu’on appelle les enchères de la 5G.

5G pour " cinquième génération de communication de téléphonie mobile ". Elle va succéder aux 3G et 4G qu’on a bien connues ces 15 dernières années.

Petit flash-back : la 1G, c’est les années 80 avec les premiers téléphones dans les voitures, téléphones avec fil évidemment ; la 2G, ce sont les premiers GSM dans les années 90, un téléphone qui sert juste à téléphoner et à envoyer des messages, pas de marques, mais si je vous dis 3210 ou 3310, ça parlera à certains ; ensuite, la 3G a permis de pouvoir commencer à téléphoner et surfer sur Internet sur le même appareil ; et la 4G, là, c’est l’avènement de l’Internet mobile comme on le connaît aujourd’hui, avec les applications, etc. Et donc, la 5G, cinquième génération, c’est la suite, tout simplement.

La 5G permettra de réduire le temps d’accès pour que l’information passe d’une machine à une autre, la latence. L’information se transmettra beaucoup plus vite. Enfin, la 5G permettra de connecter simultanément un plus grand nombre de terminaux entre eux.

Cinq candidats sont en lice pour acheter ces fréquences, les trois opérateurs télécoms historiques, Proximus, Orange, qui a racheté VOO en fin d’année dernière, et BASE Telenet, plus deux opérateurs issus du monde technologique, spécialisés dans les réseaux pour entreprises. L’idée et la volonté, notamment politique, c’est qu’un de ces deux opérateurs industriels entre dans le jeu commercial afin de faire baisser les prix qui restent en Belgique relativement élevés par rapport à nos voisins directs.

 

Sur le même sujet

La société DIGI débarque sur le marché belge et devient le quatrième opérateur télécom du pays

Economie

Belgique : la mise aux enchères des licences 5G rapporte 1,2 milliard d'euros

Sciences et Techno

Articles recommandés pour vous