Basket

Début de saison WNBA : les Belgian Cats de Chicago à la poursuite du titre

Emma Meesseman et Julie Allemand : les Cats à la conquête de la WNBA

© Tous droits réservés

La saison 2022 de WNBA commence ce week-end avec une nouvelle fois plusieurs joueuses belges concernées par une compétition qui s’annonce imprévisible et passionnante. Les Belgian Cats viseront une médaille à la Coupe du Monde en septembre mais avant cela, leurs stars tenteront de décrocher la bague des championnes WNBA !

Parce que si le Chicago Sky tentera de conserver son titre (réaliser le "back to back", comme on dit de l’autre côté de l’Atlantique), pour le fan belge plutôt neutre, il n’y a non pas une mais bien TROIS raisons de suivre d’un peu plus près la franchise de la "ville des vents" : Emma Meesseman, Julie Allemand et Ann Wauters, actuelles et ancienne leaders des Belgian Cats, font toutes les trois parties de l’équipe.

La première à l’avoir annoncé, Ann Wauters, prendra bien sûr place sur le banc, en tant qu’adjointe du coach James Wade. Championne WNBA en 2016 avec Los Angeles, Ann Wauters est la joueuse qui a "ouvert la voie" aux Etats-Unis pour d’autres basketteuses belges. Draftée en première position en 2000 (une première pour une joueuse européenne), l’intérieure belge a achevé sa carrière de joueuse l’été dernier, aux Jeux Olympiques de Tokyo. Ce sera sa première expérience dans un coaching staff.

Son arrivée dans le staff du Chicago Sky n’est certainement pas étrangère aux signatures, ensuite, de Julie Allemand et surtout d’Emma Meesseman, même si la meneuse liégeoise ne rejoindra sa franchise américaine qu’une fois la compétition terminée en France (Julie Allemand est qualifiée pour les playoffs du championnat avec son club de Lyon, l’ASVEL). Joueuses majeures de l’équipe nationale, les deux Cats ont déjà une expérience en WNBA : une saison pour Julie Allemand en 2020 (saison un peu remaniée pour cause de pandémie…) avec l’Indiana Fever, et déjà sept saisons pour Emma Meesseman, qui possède déjà une bague de championne WNBA. La joueuse de Ypres avait décroché le titre en 2019 avec son équipe de toujours, les Washington Mystics, tout en étant désignée MVP des finales cette année-là. Meesseman est considérée par beaucoup comme "le facteur X" qui avait fait la différence et permis aux Mystics de s’imposer un an après une finale disputée et perdue sans la Belge.

Si à Washington, Meesseman était "chez elle", la voilà désormais confrontée à un nouveau défi, mais son entraîneur James Wade la connaît bien (il l’a notamment côtoyée aussi en Russie, à Ekaterinburg) et a confié à nos collègues de la VRT que selon lui, "Emma Meesseman fait partie des trois meilleures joueuses du monde". Rien que cela !

Loading...

Des stars pour une saison ouverte

Bref : la "Belgian Connection" n’a pas été recrutée par hasard par le Sky. La franchise de Chicago vise un deuxième titre consécutif et peut en outre aussi compter sur une forme de continuité avec d’excellentes joueuses déjà présentes ces dernières saisons, à l’image du couple Courtney Vandersloot / Allie Quigley (qui évoluaient aussi en Russie aux côtés d’Emma Meesseman ces dernières saisons, à Ekaterinburg) ou encore la double championne olympique américaine Candace Parker. Mais il ne suffira pas de paraître pour l'emporter. 

Les autres franchises sont évidemment aussi très solides et la saison s’annonce comme souvent particulièrement ouverte en WNBA. Parmi les principaux adversaires, le Seattle Storm (champion en 2020) pourra toujours compter sur sa meneuse éternelle Sue Bird (41 ans), déjà quatre fois championne WNBA en plus de ses quatre titres de championne du monde et de ses cinq médailles d’or olympiques. Mais le roaster va beaucoup plus loin que la légende américaine. Breanna Stewart (considérée par beaucoup comme la meilleure joueuse du monde ces dernières années, mais blessée en fin de saison l’an dernier) et Jewell Loyd sont toujours là également, alors que Gabby Williams notamment a fait son retour à l’entre-saison (après une suspension pour avoir décidé de défendre les couleurs de la France en équipe nationale).

On peut aussi évoquer le Phoenix Mercury, finaliste l’an dernier et particulièrement expérimenté, mais qui traverse actuellement une zone de turbulences. Avec un changement de coach, mais aussi des inquiétudes autour de Brittney Griner, l’impressionnante joueuse intérieure, internationale américaine, actuellement détenue en Russie. Mais une autre "éternelle" fait toujours bien partie de l’équipe, en la personne de Diana Taurasi (cinq fois championne olympique elle aussi, comme Sue Bird) alors que Tina Charles (meilleure marqueuse WNBA) est arrivée avec l’espoir de décrocher enfin un titre WNBA.

Le Connecticut Sun semble armé pour mener sa barque en playoffs sans trop d’encombres, et tenter de faire mieux qu’en 2019 où la franchise orange avait échoué en finale face aux Mystics. Les Las Vegas Aces ont attiré Becky Hammon, et son expérience d’assistant-coach en NBA, puisqu’elle a été l’adjointe de Greg Popovich pendant 9 ans du côté des Spurs de San Antonio et est même devenue la première femme à coacher en NBA fin 2020 après l’exclusion de Popovitch.

Loading...

Mode d’emploi de la WNBA 2022

La phase régulière commence donc pour les 12 équipes de la ligue féminine nord-américaine. Six en conférence est et six en conférence ouest, mais toutes les équipes se rencontrent plusieurs fois.

  • Conference Est : Atlanta Dream, Chicago Sky, Connecticut Sun, Indiana Fever, New York Liberty, Washington Mystics
  • Conference Ouest : Dallas Wings, Las Vegas Aces, Los Angeles Sparks, Minnesota Lynx, Phoenix Mercury, Seattle Storm

Chaque équipe disputera 36 rencontres avant les playoffs. Les 8 meilleures franchises classées à la fin de la phase régulière disputent ensuite les playoffs.

Les playoffs commenceront en août, jusqu’à une finale disputée un peu plus tôt que d’habitude en raison de la Coupe du Monde féminine se disputant en Australie à partir du 22 septembre.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous