Guerre en Ukraine

Début de "Steadfast Noon" ce lundi, l'exercice de dissuasion nucléaire mené par l’OTAN au départ de la Belgique

Le club des aviateurs nucléaires de l'Otan se retrouve pour deux semaines en Belgique

© Belga

16 oct. 2022 à 13:01 - mise à jour 17 oct. 2022 à 06:02Temps de lecture1 min
Par Sandro Faes Parisi

Les forces aériennes chargées de missions nucléaires entament ce lundi, au départ de la base aérienne de Kleine-Brogel (Limbourg), un exercice "de dissuasion" de routine impliquant une soixantaine d'avions de divers types - dont des bombardiers stratégiques B-52 Stratofortress américains - mais qui intervient dans un contexte de tensions avec la Russie en raison de l'invasion de l'Ukraine.

Dans un souci inédit de transparence, l'Otan a confirmé vendredi, dans un communiqué, la tenue de cet exercice baptisé "Steadfast Noon". Elle avait déjà été évoquée par son secrétaire général, le Norvégien Jens Stoltenberg, et par la ministre de la Défense du pays hôte, la Belge Ludivine Dedonder. Selon l'Alliance atlantique, les forces aériennes de l'Otan entraîneront leurs capacités de dissuasion nucléaire, avec la participation de dizaines d'avions au-dessus de l'Europe du nord-ouest entre le 17 et le 30 octobre.

Le focus

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Aucune arme réelle ne sera utilisée

L'exercice est présenté par l'Otan comme une "activité d'entraînement de routine et récurrente" et n'est lié "à aucun événement mondial actuel". "Steadfast Noon" implique 14 pays et jusqu'à 60 avions de différents types, dont des avions de combat de quatrième et cinquième génération, ainsi que des avions de surveillance et des ravitailleurs en vol. "Comme les années précédentes, des bombardiers américains à long rayon d'action B-52 seront de la partie. Cette année, ils partiront de la base aérienne de Minot dans l'État de Dakota du Nord (nord des États-Unis). Des vols d'entraînement auront lieu au-dessus de la Belgique, qui accueille l'exercice, ainsi qu'au-dessus de la mer du Nord et du Royaume-Uni. Aucune arme réelle ne sera utilisée", a ajouté l'Otan.

Et aucun appareil ne s'approchera à moins de 1000 km du territoire russe. Plusieurs sources ont confirmé samedi à l'agence Belga que la base de Kleine-Brogel serait le point focal de l'exercice.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous