Championnats Européens

Déception pour Ismael Debjani, 12e et dernier de la finale du 1.500m : "Je tiens à m'excuser"

Championnats européens - Ismael Debjani termine 12e et dernier de la finale du 1.500m

© © Tous droits réservés

18 août 2022 à 19:44 - mise à jour 18 août 2022 à 20:10Temps de lecture1 min
Par Antoine Hick

Déception pour Ismael Debjani, 12e et dernier de la finale du 1.500m : "Je tiens à m'excuser"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Petite déception pour Ismael Debjani. Qualifié pour la finale, le Belge n'est pas parvenu à se transcender et a terminé 12e et dernier en 3:43.28. Un temps, à plus de dix secondes de son record personnel (3:33.06), qui ne le satisfera sans doute pas, lui l'éternel perfectionniste. Notons que lors des séries, il avait couru quasiment cinq secondes plus vite, en 3:38.96.

"On n'est pas venu pour ça, mais c'est la vie du sport de haut niveau. Lundi, j'ai très bien couru, aujourd'hui, il y a eu des aléas, j'ai commencé mon échauffement, il drachait fort. J'ai fini mon échauffement, on m'annonce qu'il y a 30 minutes de décalage. Je suis resté 1h30 sans courir. J'étais trop froid, je le savais bien, j'espérais que les 800 premiers mètres allaient partir lentement pour me permettre d'augmenter mon cardio, mais c'est parti vite et après 500m, j'étais asphyxié. Ingebritsen fait 3.32, il est à 80%, nous on est quasiment au max.

S'il l'avait joué tactique, je suis pas sûr qu'il aurait gagné tout seul. Lundi, quand la course était lente, je n'était pas loin. Mais pour éliminer les gamins comme moi, il sait ce qu'il a à faire. Dans ces moments-là, quand on est lâché, on se dit "wow, je m'entraîne toute l'année pour me faire défoncer devant tout le monde, ma famille, les spectacteurs. C'est triste, c'est un sentiment de déception, je tiens à m'excuser d'avoir été dernier." a-t-il confié au micro de David Bertrand.

La médaille d'or est revenue au Norvégien Jakob Ingebrigtsen en 3:32.76, nouveau record des championnats d'Europe, devant le Britannique Jake Heyward (3:34.44) et l'Espagnol Mario Garcia (3:34.88).

Articles recommandés pour vous