RTBFPasser au contenu

Economie

Déclaration d’impôt 2022 : qu’est-ce qui change cette année ?

Illustration – Cette année pour la déclaration d’impôt, 48 nouveaux codes font leur apparition
27 avr. 2022 à 10:46 - mise à jour 27 avr. 2022 à 14:423 min
Par Belga

Alors que la crise sanitaire s’éloigne peu à peu, "2022 marque le retour de l’aide aux contribuables dans nos bureaux," a lancé le SPF Finances lors de la présentation de la déclaration à l’impôt des personnes physiques (IPP) 2022.

"Nous pouvons parler d’un retour à la normale concernant l’aide apportée aux citoyens qui doivent remplir leur déclaration fiscale. Les contribuables peuvent désormais revenir dans nos bureaux, mais à condition toutefois de prendre rendez-vous. L’aide au téléphone, mise en place pendant la période Covid, reste disponible sur rendez-vous également et doit d’ailleurs être privilégiée. Nous préférons un coup de téléphone plutôt que les longues files dans les administrations", expose le SPF.

Par ailleurs, depuis début avril, les collaborateurs de l'administration téléphonent de manière proactive aux personnes qu'ils ont déjà aidées par le passé et dont le numéro est connu.

"192.000 personnes ont déjà reçu un coup de fil des finances et 85.000 rendez-vous ont été fixés à ce jour", ponctue le SPF Finances, dans un esprit d'anticipation et d'assistance aux citoyens.

57% des contribuables recevront une déclaration d’impôt simplifiée

Quelque 3,8 millions de personnes recevront une proposition de déclaration simplifiée (PDS), soit 57% des contribuables, contre 3,75 millions en 2021.

Les déclarations et propositions de déclaration simplifiée sont disponibles dès ce mercredi sur Tax-on-web.

Un soutien suite aux mesures coronavirus

Cette année, 48 nouveaux codes (dont 18 liés au Covid) font leur apparition tandis que 34 sont supprimés dans le document fiscal.

Parmi les nouvelles mesures, celles qui font suite à la pandémie : 

  • une réduction d'impôt de 30% sur le loyer auquel les propriétaires (d'établissements horeca notamment) ont renoncé ;
  • une prime unique de 598,81 euros pour certains bénéficiaires d'un droit passerelle Covid-19 (indépendants).

D'autres mesures "coups de pouce" sont prolongées

  • réduction d'impôt (de 20% du montant investi) pour les nouvelles actions ou parts d'entreprises accusant une forte baisse de leur chiffre d'affaires ;
  • Exonération pour les heures supplémentaires volontaires qui ont été prestées dans des secteurs cruciaux entre le 1er janvier et le 30 juin 2021 ou prestées dans le cadre du plan de relance entre le 1er juillet et le 31 décembre 2021. 

Autres nouveautés fiscales

D'autres mesures de soutien viennent également s'ajouter :

1-Aux familles

  • Frais de garde d’enfant : montant maximum déductible augmenté à 14 euros par jour ;
  • Prise en charge des parents, (arrière-)grands-parents, frères et sœurs (âgés de 65 ans ou plus) : majoration du montant supplémentaire exonéré d’impôt à 4940 euros (avec condition supplémentaire : "situation de dépendance").

2-Au verdissement du parc automobile

  • Nouvelle réduction d’impôt pour borne de recharge à domicile neuve et intelligente pour véhicule électrique ;
  • Nouvelle déduction de frais majorée pour investissements dans des bornes de recharge neuves, publiques et intelligentes pour véhicules électriques.

3-A l'économie collaborative et au travail associatif

  • Revenus 2021 imposés :

       - jusqu’à 6.390 euros (et jusqu’à 532,50 euros par mois pour le travail associatif) ;

       - en tant que revenus divers (taux 20 %).

  • Économie collaborative : précompte professionnel de 10,70 % pour les revenus à partir du 1er février 2021

4-Primes sportives

  • Primes olympiques, paralympiques, de championnats mondiaux, européens ou autres continentaux
  • Première tranche de 50.040 euros (bruts) imposée au taux de 16,50 %

Simplification pour les contribuables séparés de fait 

Dans sa nouvelle mouture, tax-on-web simplifie la tâche des contribuables séparés de fait. Jusqu'en 2021, il était possible d'introduire des déclarations séparées, sur demande spécifique, via papier uniquement.

Désormais, à partir de 2022, les contribuables imposés ensemble mais vivant à deux adresses différentes pourront introduire une déclaration séparée via tax-on-web.  

Quels sont les délais ?

Les formulaires papiers arriveront par courrier dans le courant du mois de mai.

Les personnes qui choisissent cette option devront renvoyer leur déclaration pour le 30 juin, tandis que ceux qui privilégient Tax-on-web pourront le faire dès à présent, et jusqu’au 15 juillet.

La déclaration via mandataire est, elle, autorisée jusqu’au 30 septembre, alors que le délai courait au 21 octobre l’année dernière.

"Nous ajoutons un incitant cette année : les déclarations soumises par les mandataires avant le 31 août bénéficieront aux contribuables puisque ceux-ci seront en effet remboursés plus vite que les autres", précise l'administration.

L’année dernière, 49,5% des contribuables avaient rempli eux-mêmes leur déclaration fiscale via Tax-on-web, soit une augmentation de 6,1% par rapport à 2020.

En outre, 34,8% des contribuables avaient choisi de remplir leur IPP via un mandataire, tandis que 6,8% d’entre eux avaient sollicité l’aide d’un fonctionnaire, les 8,9% autres privilégiant la version papier.

JT du 25/05/2022

Permanences fiscales : aide au remplissage de plus en plus rare

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

27 avr. 2022 à 12:30
2 min
29 déc. 2021 à 21:43
13 min

Articles recommandés pour vous