RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Hainaut

Découvrez le Bois-du-Luc à Houdeng-Aimeries, un site minier très bien conservé

L'ancien site minier du Bois-du-Luc vous replonge dans l'histoire minière.
05 août 2020 à 07:45Temps de lecture1 min
Par Sarah Libbrecht

Durant tout l’été, les 7 décrochages régionaux de Vivacité mettent un coup de projecteur sur la presse locale. La RTBF vous propose le regard et la plume des journalistes de terrain, en Wallonie et à Bruxelles dans le cadre "#Restart", le plan de la RTBF lancé en soutien à la culture et aux médias, secteurs durement touchés par la crise du Covid-19.

Ce mercredi, direction l’ancien site minier du Bois-du-Luc à Houdeng-Aimeries. "On peut y voir tout ce qui se rapporte à l’extraction du charbon : un ascenseur, un chariot rempli de charbon, la cité minière avec ses 160 maisons. Une d’elles a été conservée en l’état pour que le visiteur puisse se rendre compte des conditions de vie des ouvriers", précise Maud Wilquin, journaliste à la Nouvelle Gazette. On peut aussi voir d’autres pièces importantes du site comme la dentisterie ou le bureau du directeur ou encore des machines dont certaines sont encore en état de marche.

La Nouvelle Gazette dévoile également une anecdote apprise lors de la visite du site. "Il y a eu un accident en 1974. Ce n’était pas une explosion comme au Bois-du-Cazier, mais une cabine qui est tombée quand des mineurs descendaient dans la mine. L’accident a fait 9 morts. À l’époque on ne pouvait pas accuser la société, même si elle était en tort puisqu’elle n’avait pas rénové le matériel vétuste", raconte Maud Wilquin. Mais deux ans plus tard avec l’apparition de la justice gratuite, les familles des victimes ont pu prendre un avocat. "Ils ont pu prouver que la société était en tort. Elle a été condamnée à verser 40.000 francs belges aux familles."

Dans le cadre de la crise du Covid-19, des règles bien particulières sont mises en place pour les visites. Il est obligatoire de réserver car les groupes sont limités à 20 personnes.

Retrouvez l’article complet dans la Nouvelle Gazette Centre de ce mercredi.

Articles recommandés pour vous