Vivre Ici

Découvrez un cinéma indépendant près de chez vous ! (carte interactive)

Les cinémas indépendants et de quartier en Wallonie et à Bruxelles

© Sabine Lange - Pixabay

Dans votre commune ou votre quartier, persiste peut-être un cinéma indépendant. Ces salles sombres sont tenues par des petits indépendants, ou même par des bénévoles qui souhaitent conserver ces lieux, parfois pour leur âme, pour l’amour du grand écran ou en tant que vecteur social de leur commune.

Ils sont les vestiges d’une autre époque ou le cinéma attirait naturellement les gens, obligés de se déplacer pour profiter des œuvres du 7e art. Cependant, avec l’ère des plateformes de streaming et la concurrence due aux grands complexes, ces petits cinémas sont en danger.

À découvrir sur VEDIA : la réouverture du cinéma Le Versailles à Stavelot

Alors pour éviter leur disparition, et aussi tisser du lien social, des locaux donnent de leur temps et de leur énergie. Ces cinémas indépendants ou bénévoles tiennent bon face aux changements des habitudes de consommation comme les plateformes de streaming ou les formats modernes tels que IMAX proposés par les grands groupes.

Ils sont présents dans chaque province et peut-être près de chez vous, même sans le savoir ! Pour les découvrir, les voici répertoriés sur une carte ci-dessous.

Loading...

À chaque cinéma son public

Les fermetures en raison de la crise sanitaire du Covid ont fortement impacté financièrement ces lieux culturels. Certains avaient d’ailleurs décidé de rester ouverts, comme à Gedinne, afin de revendiquer leur côté essentiel pour l’offre culturelle locale. Car, les entrées faites par l’un de ces cinémas sont souvent liées au lieu à proprement parler.

Donc, lorsqu’un établissement met la clé sous la porte ce n’est pas seulement l’offre qui s’effrite, mais aussi le public. C’est ce dont témoignait Frédéric Cornet, directeur du Cinéma Galeries lors de la fermeture de l’Actor’s Studio en 2018 : "Les 50.000 entrées que faisait l’Actor’s Studio avant sont désormais perdues".

Pour éviter de perdre d’autres cinémas ainsi que leurs cinéphiles locaux, des bénévoles entrent en scène et aident, voire carrément reprennent les enseignes. A Gedinne, le cinéma a opéré des travaux sur fonds propres et grâce à des citoyens motivés à mettre la main à la pate (et au portefeuille).

À découvrir avec MaTélé : Le Ciné Gedinne opère sa mue

Dans certaines salles obscures comme Le Foyer, à Habay, des ASBL se forment afin d’entretenir cette offre culturelle et sociale. Une soixantaine de bénévoles fait tourner ce cinéma local qui propose tout de même une quinzaine de séances par semaine avec une dizaine de films à l’affiche pour petits et grands.

Un pass mensuel pour des séances illimitées à Bruxelles

Afin de préserver et développer ce public local, les cinémas bruxellois se sont retrouvés autour d’un abonnement appelé Cinéville. Une mutualisation des rentrées qui inclut huit cinémas indépendants pour un nombre illimité de séances. Le tarif est de 21€ par mois, ou 18€ par mois pour les moins de 26 ans. Derrière, cette idée, on retrouve la coopérative Belgian Arthouse Cinema Pass. L’initiative existe depuis 2009 aux Pays-Bas, et 55.000 de nos voisins ont été séduits par cet abonnement : "On a vu que cette expérience avait rajeuni le public et ramené beaucoup de monde en salle”, expliquait Frédéric Cornet au micro de BX1.

 

Inscrivez-vous à la newsletter Vivre Ici!

Chaque semaine, recevez toutes les infos locales, utiles et pratiques et les bons plans de votre région.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous