RTBFPasser au contenu
Rechercher

Présidentielle en France

Delphine Bürkli, maire du 9e arrondissement de Paris : "Le projet d’Emmanuel Macron est le seul qui peut nous faire sortir de la nasse"

11 avr. 2022 à 06:47Temps de lecture2 min
Par Ambroise Carton sur la base d'une interview de Marc Sirlereau

Le verdict est tombé ce dimanche soir : Marine Le Pen et Emmanuel Macron s’affronteront au deuxième tour de l’élection présidentielle en France. Jean-Luc Mélenchon occupe la troisième marche du podium, à quelques pourcents de sa rivale d’extrême droite.

Delphine Bürkli, maire du 9e arrondissement de Paris, était ce lundi l’invitée de Matin Première pour commenter ce résultat. Cette proche du président de la République se félicite du "score important au premier tour réalisé par Emmanuel Macron".

Elle enchaîne : "Les enjeux aujourd’hui sont absolument immenses. Ils touchent la société française, ils touchent l’Europe. Il faut savoir qui est le meilleur capitaine pour porter le navire France dans la bonne direction. Emmanuel Macron depuis cinq ans, avec Edouard Philippe, son Premier ministre pendant trois ans, et ensuite Jean Castex, a mis en place un certain nombre de réformes pour changer le pays."

Delphine Bürkli pointe un quinquennat marqué par la pandémie de Covid-19 et par la guerre en Ukraine. "Je crois que dans un pays aussi fracturé, il faut faire preuve d’unité et de beaucoup d’humilité. Et c’est ce que le président Macron a voulu adresser comme message hier. Il n’y a pas de triomphalisme, il y a une réalité qui est celle d’aujourd’hui. […] Bien sûr qu’il va falloir rassurer. Il va falloir convaincre ceux qui ont voté pour un autre candidat qu’Emmanuel Macron."

Mélenchon a été un phare dans la nuit pour un peuple de gauche qui est totalement désorienté

La maire du 9e arrondissement de Paris souligne que Jean-Luc Mélenchon "a réussi à faire ce vote utile à gauche en laminant le Parti socialiste". Et de pointer les moins de 2% des voix récoltés par Anne Hidalgo, la candidate socialiste qui est aussi maire de Paris.

Pour Delphine Bürkli, "Mélenchon a été un phare dans la nuit pour un peuple de gauche qui est totalement désorienté". Dans ce contexte de division, "Emmanuel Macron doit adresser aux Français un message d’espoir, un message de rassemblement, de protection face aux enjeux du monde et aux défis qui sont aujourd’hui les nôtres. Bien sûr que ça va être difficile, que rien n’est acquis".

Le président de la République doit se rendre dans le Nord de la France ce lundi, là où Marine Le Pen a récolté de nombreux suffrages comme on peut le voir sur notre carte interactive. Pour Delphine Bürkli, rien de plus logique. "Il doit aller expliquer aller rassurer et se projeter vers l’avenir. Et être un président de la République à l’écoute."

Celle qui est aussi conseillère régionale d’Île-de-France se dit malgré tout "inquiète" pour la suite. "J’entends aussi ceux qui ont boudé les urnes hier et qui n’y croient plus ou qui considèrent que le système politico-médiatique est mort, donc qu’il faut réinventer autre chose. Et donc, oui, je suis, je suis bien sûr inquiète tant que le deuxième tour n’a pas eu lieu et que le dernier bulletin n’a pas été dépouillé, il n’y a pas de triomphalisme. En tout cas, il n’y a pas d’élection gagnée à l’avance. Il va falloir vraiment convaincre pendant ces quinze jours que le projet d’Emmanuel Macron est le seul qui peut nous faire sortir de la nasse dans laquelle nous sommes aujourd’hui", conclut-elle.

Presidentielle 2022: "Rien n'est joué, le débat à venir est décisif pour nous et pour l'Europe" - Macron

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Présidentielle 2022 : "Rien n'est joué, le débat à venir est décisif pour nous et pour l'Europe", déclare Emmanuel Macron

Présidentielle en France

Présidentielle en France : Le Pen appelle au "rassemblement" autour d’un "grand projet national et populaire"

Présidentielle en France

Articles recommandés pour vous