RTBFPasser au contenu
Rechercher

Déplacements des Belges en France : des conditions à respecter

Déplacements des Belges en France : des conditions à respecter
06 nov. 2020 à 08:05 - mise à jour 06 nov. 2020 à 08:05Temps de lecture2 min
Par Nicolas Rondelez

Ce week-end, vous avez peut-être l’intention de traverser la frontière française pour aller vous balader ou pour aller faire des courses. Attention, toutefois, car la France, comme nous, vit sous le régime de règles sanitaires. Et elles sont plus strictes qu’en Belgique : confinement, couvre-feu, mais aussi limitations des déplacements. Pour nos voisins français, les déplacements non-essentiels sont tout simplement interdits. Et s’ils le sont pour eux, ils le sont évidemment pour nous. Pas question, donc, d’aller en France pour se balader.

Pour faire des courses, il faut montrer patte blanche.

Déplacements des Belges en France : des conditions à respecter

Les courses pour des produits de première nécessité, c’est naturellement un déplacement essentiel. MAIS avant de sortir de chez eux, les Français doivent remplir une attestation de déplacement dérogatoire. C’est obligatoire. Ils doivent y renseigner le motif et l’heure de début du déplacement. Et si nos voisins y sont contraints, nous aussi, belges, nous devons remplir cette attestation avant de franchir la frontière. Vous la trouverez sur la page d’accueil du site du ministère français de l’intérieur. Une version à imprimer ou une version en ligne avec confirmation sur votre smartphone. Et sachez encore que comme chez nous, on ne peut acheter en grande surface que les produits essentiels. La liste française des produits est plus sévère que la nôtre. Les rayons librairies, par exemple, ne sont pas accessibles, pas plus que les textiles, les jouets, l’électro, … etc.

Pas question de flâner

Déplacements des Belges en France : des conditions à respecter

La loi française précise que "l’attestation de déplacement dérogatoire est nominative et valable pour une durée d’une heure". Une durée indicative pour les résidents français. Cela signifie surtout que les déplacements doivent être les plus brefs possible. Dans notre cas, pour des courses en France, il s’agira évidemment de ne pas flâner en route et de se limiter aux trajets frontière – grande surface – frontière. Dans la grande surface, réclamez votre ticket. Il mentionne le jour et l’heure de votre passage à la caisse. En cas de contrôle, il appuiera votre bonne foi.

Quel risque si vous n’avez pas votre attestation ?

Déplacements des Belges en France : des conditions à respecter

135 euros, c’est le montant que vous réclamera la gendarmerie nationale si vous n’avez pas votre justificatif. En cas de deuxième infraction dans les 15 jours, cela grimpe à 200 euros. Attrapé trois fois dans le courant du même mois, ce sera 3750 euros et le risque de 6 mois de prison. Ça ne rigole pas.

Articles recommandés pour vous