Moteurs Formule 1

Dernière année de contrat entre Spa et la F1, « Je crois dur comme fer qu’on va continuer » pense Vanessa Maes, directrice de Spa GP

10 mars 2022 à 18:53Temps de lecture1 min
Par Thibaut Rinchon avec Gaëtan Vigneron

La F1 a profité de ce premier jour de tests d’avant-saison à Bahreïn pour réunir tous les promoteurs de grands prix. Un workshop auquel a participé Vanessa Maes, directrice générale de Spa GP, pour représenter le GP de Belgique.

"Cela nous apporte beaucoup parce qu’on peut discuter de ce qui a fonctionné ou pas, on a un retour d’expérience, donc c’est toujours nécessaire d’être présent à ce genre de réunion".

L’engouement pour la F1 n’a fait que grandir. Cela se ressent dans les audiences télé, mais également au travers de l’affluence du public sur les courses. Certains GP sont d’ores et déjà sold out.

"De notre côté, les ventes se passent très bien, poursuit Vanessa Maes. D’ici une quinzaine de jours on devrait fermer la billetterie, parce qu’on aura atteint notre quota de 100 000 spectateurs autorisés par jour. On est contents que les fans soient toujours aussi fidèles malgré ce qu’on a subi l’année dernière".

Le GP de Belgique qui entre dans sa dernière année de contrat. Alors quid de la suite pour Spa Francorchamps ? "Le GP de Spa est historique et fait partie du championnat depuis le tout début dans les années 50. Le circuit est un tracé très apprécié. Et puis il y a énormément de travaux qui ont été réalisés cet hiver pour la sécurité mais aussi au niveau de l’ajout de bacs à gravier pour retrouver un style un peu "old school". On regarde vraiment vers le futur et tous ces éléments mis bout à bout me font penser qu’on a toutes nos chances de prolonger. On est en négociations et je crois dur comme fer qu’on va signer un nouveau contrat pour plusieurs années".

Articles recommandés pour vous