RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Hainaut

Dernière ligne droite dans la réhabilitation du site Lumat à Montignies-sur-Sambre

Le site de Lumat à Montignies-sur-Sambre
28 mai 2021 à 11:32Temps de lecture1 min
Par RTBF

Nouvelle étape vers la reconversion du site Lumat, localisé en bordure de Sambre : la SPAQUE, Société publique d’aide à la qualité de l’environnement, l’organisme wallon spécialisé dans le traitement des sols pollués et des friches industrielles, vient d’entamer les travaux d’assainissement du terrain.

Historiquement, le site Lumat a été occupé, dès le 18e siècle et jusqu’en 1950, par un charbonnage. En 1955, la société charbonnière est absorbée par la SA des Usines métallurgiques du Hainaut et, de 1958 à 1986, le site connaît une activité sidérurgique. Les stériles miniers et les dépôts industriels, accumulés sur le terrain jusqu’en 1965, sont terrassés et évacués pour libérer l’espace et permettre l’installation d’une aciérie. La zone ouest du site est utilisée comme crassier. Enfin, en 1989, les installations de surface de l’ancienne aciérie sont démantelées et, en 2000, les terrains sont remis à niveau.

20 ans plus tard, l’assainissement du site a donc commencé. Les travaux, financés grâce aux Fonds européens FEDER et à la Wallonie, font suite à une première étape de travaux d’évacuation de scories, laitiers et autres déchets stockés sur la zone ouest du site, et à une seconde étape de sécurisation géotechnique réalisées de 2017 à 2018. Une campagne d’investigations des sols et des eaux souterraines a également été entreprise, en 2019, mettant en évidence une contamination des sols notamment en métaux lourds, huiles minérales, hydrocarbures aromatiques polycycliques, hydrocarbures aromatiques monocycliques, solvants chlorés, PCB, phénols et cyanures.

Les travaux d’assainissement, actuellement entrepris par la SPAQUE, consistent à excaver et à traiter, en centres agréés, les terres polluées. Les excavations réalisées seront ensuite remblayées au moyen de terres d’apport.

Une fois assaini, le site, qui bénéficie d’un accès direct à la Sambre, devrait accueillir de nouvelles activités économiques.

Articles recommandés pour vous