Exposition - Musées

Des activistes écologistes ont jeté de la soupe sur les "Tournesols" de Van Gogh à Londres

De la soupe sur un Van Gogh à Londres - quid des mesures de sécurité en Belgique?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

14 oct. 2022 à 12:52 - mise à jour 14 oct. 2022 à 13:48Temps de lecture1 min
Par Belga News avec RTBF Culture

Des militantes écologistes du mouvement Just Stop Oil ont jeté vendredi matin de la soupe à la tomate sur le chef-d’œuvre de Van Gogh les "Tournesols", exposé à la National Gallery de Londres, a annoncé le groupe. Le chef-d’œuvre n’a été endommagé que légèrement. Le cadre souffre de "dégâts mineurs" mais le tableau est "intact", a assuré la National Gallery.

Selon des images de presse et publiées par le mouvement, qui demande l’arrêt immédiat de tout nouveau projet pétrolier ou gazier, deux militantes ont jeté le contenu de deux boîtes de conserve de soupe sur les Tournesols, dont le prix est estimé à plus de 84 millions de dollars.

De la soupe aux tomates sur les Tournesols de Van Gogh
De la soupe aux tomates sur les Tournesols de Van Gogh © Photo by Handout / Just Stop Oil / AFP
Loading...

La police s’est rendue "rapidement sur place à la National Gallery après que deux manifestantes ont jeté une substance sur un tableau et se sont ensuite collées à un mur", a indiqué Scoltland Yard. Les activistes, deux jeunes filles, ont été arrêtées notamment pour "dégradations".

Le groupe a publié son communiqué directement sur Twitter :

Loading...

La National Gallery n’a pas manqué de réagir à son tour, expliquant que les activistes s’étaient collés au mur, et avaient jeté sur le tableau de Van Gogh, une "substance rouge" qui s’est avérée être de la soupe aux tomates. Le cadre a été légèrement abîmé mais la peinture est heureusement intacte.

Loading...

Ces activistes n’en sont pas à leur coup d’essai. Le groupe avait déjà ciblé dans le passé des œuvres d’art. Il a par ailleurs mené des actions parmi lesquelles le blocage de routes.

"La crise du coût de la vie vient des énergies fossiles – la vie quotidienne est devenue inabordable pour des millions de familles qui ont froid et faim – elles n’ont même pas les moyens de s’acheter une boîte de soupe", a déclaré Phoebe Plummer, militante de 21 ans citée dans un communiqué du mouvement.

"Dans le même temps", "des gens meurent" à cause des "incendies et des sécheresses causés par le dérèglement climatique", a-t-elle fait valoir. "On ne peut pas se permettre de nouveaux projets pétroliers et gaziers", ils vont "tout emporter", a-t-elle ajouté.

© Tous droits réservés

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous