RTBFPasser au contenu

Immobilier

Des allées clairsemées à Batibouw : la flambée des prix des matériaux de construction n’enthousiasme pas les visiteurs

Batibouw: le prix de la construction au cœur du salon

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

21 mai 2022 à 12:07 - mise à jour 21 mai 2022 à 18:022 min
Par Jean-François Noulet, avec S. Bourgeois

Le salon Batibouw a ouvert ses portes ce samedi au Heysel et accueille le public jusqu’au 29 mai. Qu’ils soient candidats à la construction ou à la rénovation d’une maison ou d’un appartement, les visiteurs du salon auront une question sur lèvres : combien les travaux coûteront-ils et est-ce le moment d’investir dans un chantier ? En effet, les prix des matériaux ont augmenté de 16% en moyenne depuis la pandémie de Covid.

Nos équipes ont sondé le public et les exposants dans les travées des palais du Heysel. "Cela nous fait peur, tout augmente", déclare une visiteuse. "On n’a pas le choix, on aura des travaux à faire qui doivent être faits obligatoirement. Il faudra les faire peu importe les prix et peu importe le temps qu’il faudra attendre pour les matériaux", répond une autre.

© Tous droits réservés

Du côté des exposants, on confirme les augmentations : "Que ce soit le lattage, le contre-lattage ou l’isolant, les prix ont explosé", explique Joseph Lefevere, patron d’une entreprise de toiture. "C’est compliqué de dire au client que ça a augmenté de 50, voire 60%, mais que ce n’est pas nous qui faisons l’augmentation des prix", poursuit-il.

"Le problème, c’est qu’on ne peut pas garantir des prix pour les mois ou les années qui viennent. On ne sait pas ce qui va se passer", explique, de son côté, Marcin Lopacki, exposant. Il estime n’être en mesure de garantir des prix que pour un ou deux mois.

L’augmentation des prix des matériaux s’expliquait déjà par la reprise économique après le Covid. Les prix des aciers, des métaux non ferreux, du bois, du PVC, et des isolants ont continué d’augmenter en raison de la guerre en Ukraine. 16% d’augmentation en moyenne. Un contexte et des perspectives peu encourageantes qui n’empêchent pas, malgré tout, la signature de contrats dans les allées de Batibouw.

Sur le même sujet

29 mai 2022 à 16:25
4 min

Articles recommandés pour vous