Icône représentant un article audio.

Regions

Des anciens travailleurs des laminoirs de Jemappes victimes de l’amiante ?

Le collectif amiante se mobilise pour les travailleurs des laminoirs

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

14 mars 2022 à 06:48Temps de lecture1 min
Par Denis Vanderbrugge

Des ouvriers des laminoirs de Jemappes sont-ils malades à cause de l’amiante ? C’est ce que craint le "Collectif amiante" du syndicat CSC. Il veut alerter tous ceux qui ont travaillé dans cette industrie sidérurgique qui a fermé ses portes il y a 40 ans. En cause: plusieurs anciens travailleurs tombés malades dernièrement.

Le Collectif Amiante entend donc informer. Parce que les conséquences de l’amiante apparaissent parfois des dizaines d’années plus tard. Et les ouvriers ne font alors pas toujours le lien entre leur maladie et leur ancienne activité professionnelle. "Trop souvent lors du diagnostic de la maladie, on oublie l’exposition à ce produit dangereux, dit Willy Ray, membre du collectif. On va attribuer un cancer au tabac, sans chercher plus loin. Alors que le malade a peut-être été exposé pendant des années à l’amiante."

Rien qu’aux laminoirs de Jemappes, il y avait 1200 ouvriers au moment de la fermeture en 1982. Et l’endroit était loin d’être le seul où l’amiante était omniprésent à l’époque. "Les malades qui sont aujourd’hui reconnus victimes de l’amiante, c’est à peine la partie visible de l’iceberg", déplore Willy Ray.

La volonté du collectif est donc d’accompagner ces victimes qui s’ignorent. "S’ils ont des symptômes qui pourraient laisser croire qu’ils souffrent d’une maladie liée à l’amiante, il y a toute une procédure à faire auprès de médecins, ajoute Umberto Barone, un ancien des laminoirs, lui aussi membre du collectif de la CSC. Ces médecins vérifieront si leur passé dans les laminoirs est la cause de leur maladie actuelle."

Si le lien avec l’amiante est établi, les travailleurs peuvent se tourner vers le fonds amiante. Rien qu’en 2020 ce fonds d’indemnisation a versé près de 19 millions d’euros aux victimes et à leurs ayant droits.

Les laminoirs de Jemappes ont fermé leurs portes en 1982. Beaucoup de travailleurs y ont été exposés à l’amiante.
Les laminoirs de Jemappes ont fermé leurs portes en 1982. Beaucoup de travailleurs y ont été exposés à l’amiante. BELGAIMAGE

Sur le même sujet

Exposition à l’amiante : la Chambre approuve l’indemnisation des malades du cancer de l’ovaire

Santé & Bien-être

L'indemnisation des victimes de l'amiante fait débat à la Chambre

Politique

Articles recommandés pour vous