RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Vidéo

Des centaines de réfugiés se poussent toujours aux portes du Petit Château à Bruxelles

25 juil. 2022 à 12:41 - mise à jour 25 juil. 2022 à 15:11Temps de lecture2 min
Par Maud Wilquin, sur base du reportage d'Isabelle Huysen

Ils étaient encore entre 300 et 400 ce matin a avoir passé la nuit devant le Petit Château à Bruxelles, c'est quatre voire cinq fois plus qu'au mois de mars. Tous ici font la queue depuis au moins un jour dans l'unique espoir d'obtenir de la Belgique une protection internationale. Malheureusement, les places manquent. Aujourd'hui, seuls les jeunes mineurs non accompagnés et les familles pouvaient être prises en charge. Pour les homme seuls en revanche, il faudra revenir.

"Nous avons chaque jour entre une vingtaine et une quarantaine de places disponibles dans le réseau", affirme Isabelles Plumat, directrice du centre d'arrivée "Le Petit Château". "Pour les autres, nous devons pousser les murs. Nous avons vraiment besoin d'un plus grand effort pour pouvoir contenter tout le monde. Dans notre situation, nous essayons de faire au moins pire."

L'appel est une fois de plus lancé.

Sur le même sujet

Bousculades au Petit Château : le personnel en arrêt de travail depuis 13 heures pour dénoncer une situation intenable

Regions Bruxelles

Petit Château : la tension sur le terrain entraîne une fermeture temporaire du dispositif d’accueil des candidats réfugiés à Bruxelles

Belgique

Articles recommandés pour vous