Exposition - Accueil

Des chefs-d’œuvre de Bacon, Picasso et Renoir aux enchères pour soutenir le MoMA

Un petit triptyque de Francis Bacon, intitulé "Three Studies for Portrait of Henrietta Moraes", sera vendu en octobre chez Sotheby’s à Londres.

© Photographie Courtesy of Sotheby’s

La fondation du regretté homme d’affaires William S. Paley mettra aux enchères, à l’automne, un ensemble de chefs-d’œuvre prêtés depuis longtemps au Museum of Modern Art. Leur vente chez Sotheby’s pourrait rapporter 70 millions de dollars au musée new-yorkais.

William S. Paley avait légué 81 peintures et sculptures à sa Fondation, en spécifiant qu’elles pouvaient être mises à disposition du MoMA après sa mort en 1990. Il avait toutefois une condition : ces œuvres devaient contribuer à l’évolution de l’institution muséale et de ses missions. Le MoMA a décidé qu’elles serviraient à financer le pôle de médias et technologies numériques et les nouvelles acquisitions du musée.

Une trentaine de ces chefs-d’œuvre seront ainsi mis aux enchères durant plusieurs ventes d’art moderne et contemporain que Sotheby’s organise en octobre et en novembre, à Londres et à New York. Parmi elles, un petit triptyque de Francis Bacon, intitulé "Three Studies for Portrait of Henrietta Moraes". Il pourrait rapporter au moins 30 millions de livres sterling (34,7 millions de dollars) lorsqu’il passera sous le marteau, le 14 octobre à Londres.

Une toile cubiste de Picasso, "Guitare sur une table", sera proposée à la vente le 14 novembre à New York, tout comme "Les Fraises", une nature morte de Pierre-Auguste Renoir datant de 1905. La première devrait atteindre entre 20 et 30 millions de dollars, et la seconde entre 3 et 4 millions de dollars.

Loading...

Des pièces de Miró, Rodin, Bonnard, et Derain, passeront également sous le marteau chez Sotheby’s. William C. Paley, fils du défunt collectionneur et vice-président de sa Fondation, affirme que l’organisation avait travaillé avec les conservateurs du MoMA pour sélectionner les œuvres qui seraient vendues aux enchères. "Je me souviens de l’amour de mon père pour les grandes œuvres d’art qu’il collectionnait et qui ont constitué une part importante de ma propre enfance", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Il est profondément satisfaisant que la Fondation puisse utiliser ce groupe d’œuvres de sa collection pour soutenir davantage le MoMA, auquel il était si dévoué.

Les bénéfices récoltés permettront de nourrir le fonds de dotation du MoMA. Il pourrait être utilisé pour améliorer le contenu en ligne, la chaîne YouTube et les réseaux sociaux du musée, ainsi que pour acquérir des œuvres d’art numériques. "Nous commençons tout juste à rêver", comme l’a expliqué Glenn Lowry, le directeur du MoMA, au Wall Street Journal.

Sur le même sujet

Picasso & Abstraction, à découvrir aux Musées Royaux des Beaux-Arts à Bruxelles

L'info culturelle

Articles recommandés pour vous