RTBFPasser au contenu
Rechercher

Des cliniques de peluches pour faire réparer son doudou

Des ours en peluche peuvent être réparés dans des cliniques pour peluches.
09 nov. 2020 à 10:22Temps de lecture1 min
Par Christine Tondeur

A Tokyo, depuis 2016, les propriétaires d’animaux en peluche ont la possibilité de venir les faire réparer dans une " clinique " pour peluches. Le temps laisse souvent de belles traces d’usure sur les peluches et les enfants, ou même parfois les adultes qui y sont très attachés,  peuvent désormais consulter des " docteurs ", afin de leur demander de les réparer. Un acte qui peut monter jusqu’à 4000€ mais qui ne décourage pas ceux qui viennent les apporter. Les " opérations " vont du simple remplacement de l’œil, à des transplantations de pelage dans les zones usées.

Des "hôpitaux" pour peluches en Europe aussi.

A Paris, depuis plus de 20 ans, Eric Giovannini, un ancien restaurateur du musée de la poupée répare les ours et animaux en peluche anciens ou contemporains. Les réparations vont de la simple oreille à recoudre jusqu’à la réfection complète d’un sujet : patte arrachée, peluche déchirée ou trouée, museau à rebroder, yeux cassés ou perdus, corps vidé de son bourrage. " En utilisant des matériaux dans les teintes et les textures les plus proches de ceux employés à son époque, j’essaie toujours de redonner "vie" à l’ours sans en altérer son caractère originel. Le but de la restauration d’un ours ancien n’est pas d’en faire un ours neuf " précise-t-il.

A Bordeaux, Fabienne Mogue est Maître Artisan d’art. Elle soigne et répare dans les règles de l’art, ours, poupées et autres objets d’enfance.

Enfin, plus près de chez nous, à Namur, Carine Bonzi restaure les ours, peluches ou doudous. Carine participait régulièrement à des salons où elle exposait ses ours de collection. Des visiteurs lui ont demandé à plusieurs reprises si elle pouvait opérer ou recoudre des peluches. Elle a donc eu le projet de créer l’Hospidoudou.

" En voyant l’émotion de ces personnes (enfants ou adultes) qui retrouvaient leur ami rajeuni, raccommodé, en un mot opéré, j’ai craqué. Que d’émotions quand ils viennent reprendre leur Teddy à l’Hôpital des nounours. Je les ‘opère’donc dans le respect de leurs caractéristiques premières et de manière artisanale et j’essaye de rendre vie ou jeunesse à ces "trop-aimés", remplis de câlins et de "grands secrets" dit elle.

Sur le même sujet

Rassurer les enfants qui entrent au bloc opératoire avec un jeu vidéo au CHR de Liège

Articles recommandés pour vous