Economie

Des entreprises trouvent un intérêt au télétravail, entre baisse du coût d’occupation et de la surface de bureau

Le marché matinal

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

14 févr. 2022 à 12:11Temps de lecture2 min
Par Estelle De Houck sur base du Marché matinal de Michel Gassée

C’est une des décisions importantes du dernier comité de concertation : le télétravail n’est plus obligatoire, il est désormais "fortement recommandé". Mais si le télétravail va sans doute être réaménagé dans pas mal d’entreprises, il ne va évidemment pas disparaître… Et certaines entreprises y trouvent un intérêt.

Il est évident que le travail à domicile va continuer d’exister. Notamment parce que la situation sanitaire n’est pas encore revenue tout à fait à la normale. Et puis parce que, même s’il est vrai que le télétravail massif a été mal vécu par certains salariés, beaucoup y ont globalement trouvé des avantages.

Baisse de 4% du coût d’occupation

C’est notamment le cas des entreprises. Ces dernières observent notamment une baisse sensible du coût de leurs bureaux. "Au début de l’année 2020, quand la pandémie a commencé, certaines parties des bâtiments ont dû fermer. Les sociétés ont donc fait moins de cleaning, parce qu’il y avait moins de gens au bureau", explique Annick Vandenbulcke directrice générale du consultant immobilier Colliers.

Ce faisant le coût d’occupation des bureaux par salarié a diminué de 4% en 2020 par rapport à 2019. Cet indice prend en compte tous les coûts liés à l’usage d’une surface de bureau : le loyer, le chauffage, l’entretien, le nettoyage, la sécurité, les parkings, certains coûts IT.

Si le restaurant est fermé, on ne doit pas payer le personnel, la nourriture, etc.

Et évidemment quand les entreprises sont quasi vides, certains coûts baissent plus radicalement que d’autres… Selon Annicke Vandenbulcke, c’est notamment le cas du coût du catering. "Parce que tout le monde a fermé ses restaurants en entreprises, donc ce sont des coûts que nous n’avons pas eu en 2020. Si le restaurant est fermé, on ne doit pas payer le personnel, la nourriture, etc."

Mises bout à bout toutes ces petites économies ont donc fini par devenir de grosses économies de coûts.

Alors, faut-il craindre une inflation galopante dans quelques mois à mesure que les entreprises vont rouvrir et sans doute diminuer la proportion de télétravail ? Il est certain que la hausse spectaculaire de l’inflation va avoir un impact sur le coût des bureaux utilisés par les entreprises. Mais aussi d’autres facteurs comme le chauffage, les denrées alimentaires, le coût du travail dans le catering et le nettoyage aussi (vu l’indexation des salaires).

Diminution de la surface de bureaux

Mais il faut aussi intégrer un autre élément dans l’équation : depuis les années, beaucoup d’entreprises diminuent le nombre de postes de travail dans les bureaux, ce qui fait baisser les charges, loyers et nettoyage notamment.

"C’est une tendance d’aller vers moins de mètres carrés, mais des mètres carrés plus qualitatifs. Les sociétés favorisent des bâtiments qui ont des performances au niveau durabilité, qui ont au moins implémenté des mesures pour réduire les consommations électriques", confirme Annick VandenBulcke.

Moins de mètres carrés, mais mieux localisés par rapport aux transports en commun

"Donc, moins de mètres carrés, mais mieux localisés par rapport aux transports en commun, ça devient de plus en plus important, et donc soit des bâtiments tout neufs, soit des bâtiments qui ont été lourdement rénovés."

Un exemple emblématique : Proximus a décidé en 2021 de vendre de son siège près de la gare du Nord à Bruxelles pour en relouer seulement la moitié de la surface après rénovation.

Alors bien sûr, il faut du temps pour qu’une entreprise puisse diminuer les surfaces de bureau qu’elle loue. Mais le mouvement est en marche.

Sur le même sujet

Le "Triple Peak Day" : quand les employés travaillent le soir avant de se coucher

Emploi

Fin du télétravail obligatoire : "la discussion" est indispensable pour faire revenir les travailleurs

Coronavirus

Articles recommandés pour vous