Des étudiants de la VUB réclament la libération du professeur Djalali condamné à mort

Des étudiants de la VUB réclament la libération du professeur Djalali condamné à mort
27 nov. 2020 à 15:22Temps de lecture1 min
Par Belga

Des étudiants de la VUB ont organisé vendredi une action devant l’ambassade d’Iran à Bruxelles pour protester contre l’exécution imminente d’Ahmadreza Djalali, un professeur irano-suédois invité à la VUB condamné pour espionnage en Iran. Devant le bâtiment de l’ambassade, ils ont composé avec des fleurs le message '#SaveAhmadreza'.

"Nous appelons, avec cette action, les autorités iraniennes à immédiatement cesser leur projet d’exécution d’Ahmadreza Djalali, à réviser sa condamnation et sa peine et à lui donner immédiatement accès à sa famille et à ses avocats", a expliqué Laura Berthoud, l’une des étudiantes ayant participé à l’action.

Une nouvelle action de soutien de l’université est prévue lundi en soirée, le bâtiment "Braem" sur le campus de la VUB à Etterbeek sera éclairé en hommage au professeur invité. L’initiative s’inscrit dans le cadre de l’opération internationale "Cities for Life – Villes contre la peine de mort". A cette occasion, plusieurs lieux dans le monde seront illuminés symboliquement contre la peine capitale. En Belgique, plusieurs villes y participeront, de même que le Parlement européen.

Sur le même sujet

Amnesty appelle une nouvelle fois à la libération d'Ahmadreza Djalali

Articles recommandés pour vous