Regions Luxembourg

Des étudiants jobistes pour renforce les services infirmiers de Vivalia pendant les vacances

Des étudiants jobistes pour renforce les services infirmiers de Vivalia

© Philippe Herman

21 juil. 2020 à 04:00Temps de lecture1 min
Par Philippe Herman

Pour permettre au personnel infirmier de souffler et de prendre ses congés, l'intercommunale hospitalière luxembourgeoise Vivalia a embauché 175 étudiants jobistes qui, tout en apprenant le métier, rendent bien des services au sein des hôpitaux. Hadelin a commencé dès le mois de mars comme jobiste, à l'hôpital de Libramont et, une fois ses stages terminés, il est revenu avec le même objectif. " Pour moi c’est vraiment important de diminuer la charge de travail pour les infirmiers et infirmières. Ils en ont bien besoin et c’est pour ça qu’on les aide dans la prise en charge des différents patients ". Marie-Hélène Somée, infirmière cheffe de service à la revalidation, confirme l’importance de cette présence des étudiants, compte-tenu du lourd travail accompli ces derniers mois au sein de l’hôpital. "Tout le monde a vraiment donné le maximum de ce qu’il pouvait et les jobistes arrivent à point nommé pour effectivement faire partie de l’équipe, pour soulager et pour entraider mais aussi pour permettre au personnel soignant de prendre ses congés, de levers un petit peu le pied et de se déconnecter complètement alors que l’avenir est incertain."

Tous les jobistes sont aides-soignants, donc ils doivent avoir réussi leur première année d’études infirmières et avoir un visa d’aide-soignant et un numéro d’enregistrement. Il y a une liste d’actes que les jobistes peuvent faire, encadrés au quotidien mais certaines tâches comme la toilette où la prise de paramètres peuvent être réalisées seuls. Et pour un étudiant infirmier, c’est une expérience intéressante. "On a l’opportunité de découvrir les différents services et de travailler avec plusieurs professionnels de la santé, poursuit Hadelin. Ça nous familiarise avec notre métier futur". C’est aussi un bel atout pour l’avenir, ajoute Hélène Somée. " Il y a un climat de confiance qui s’installe et une relation qui se crée… On gagnera du temps quand on l’embauchera ! " Ils sont 50 étudiants jobistes rien que pour l'hôpital de Libramont cet été et pour les quatre hôpitaux de Vivalia (Arlon, Bastogne, Libramont et Marche-en-Famenne), ils sont 175 !

 

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous