Environnement

Des marionnettes au secours du rhinocéros de java, l’espèce la plus menacée

Samudin, un ancien professeur indonésien, enseigne à des enfants la conservation des espèces avec des marionnettes en forme d’animaux le 19 juin 2022 à Indramayu sur l’île de Java

Dans un petit village de pêcheurs indonésien, un homme avec une fausse tête de rhinocéros sur la sienne donne un spectacle de marionnettes devant un groupe d’enfants très attentifs.

Samsudin, un ancien professeur, leur explique avec ses marionnettes d’animaux en carton, des blagues et des voix drolatiques, comment le rhinocéros de Java, le plus rare au monde, est devenu une espèce en danger d’extinction.

L’Indonésien de 50 ans encourage ces enfants d’un village de Java occidentale à imiter les animaux, puis leur enseigne l’importance de préserver la forêt tropicale de l’archipel d’Asie du Sud-Est et la faune unique qu’elle recèle. "Je veux qu’ils sachent que les rhinocéros ont besoin de forêts préservées et que les humains ne sont pas les seules créatures sur terre", dit-il à l’AFP.

Je veux que les enfants apprécient la nature et deviennent des adultes conscients des ressources naturelles et qui en prennent soin.

Les rhinocéros de Java, un animal à une corne qui peut peser jusqu’à deux tonnes et est couvert d’une peau épaisse comme une armure, se comptaient autrefois par milliers en Asie du Sud-Est. Mais quelques dizaines d’individus seulement subsistent aujourd’hui, victimes de braconnage et d’un habitat naturel réduit à peau de chagrin.

Après des années de chute de la population de l’espèce, on estime que 75 rhinocéros de Java vivent encore dans le sanctuaire d’Ujung Kulon, une réserve à l’extrême Ouest de l’île de Java.
 

"Avant qu’il ne soit trop tard"

Samsudin, qui comme de nombreux Indonésiens n’a qu’un nom, a décidé de se consacrer à la préservation de ce mammifère et à d’autres espèces en 2014. Depuis, il voyage à travers l’archipel sur son vieux vélo, pour donner gratuitement des spectacles de marionnettes pour enfants mettant en scène des animaux.

Je veux qu’ils connaissent les rhinocéros avant qu’il ne soit trop tard. Je ne veux pas qu’ils voient des rhinocéros seulement dans les livres et les films d’animation.

Samsudin fabrique ses marionnettes avec du carton, qui est disponible partout, et parce qu’il refuse d’utiliser du cuir, le matériau traditionnel, à cause de ses convictions écologiques.

Les histoires visuelles qu’il raconte rendent le message plus facile à comprendre pour les enfants et créent un lien fort entre le conteur et son audience.

Les enfants ont une capacité de concentration assez courte, je dois être créatif pour les empêcher d’être distraits par autre chose, comme les téléphones mobiles.

La préservation des rhinocéros est difficile à cause de la longue période de gestation des rhinocéros et leur tendance à parcourir de grandes distances, ce qui éloigne souvent les mâles et les femelles à la période de la reproduction.

Samsudin se bat aussi contre les clichés qui représentent les rhinocéros comme bêtes et paresseux.

"Les rhinocéros sont timides et ont une apparence inhabituelle, mais il n’en reste plus que quelques uns dans le monde, donc je veux redresser leur image et faire comprendre qu’il s’agit de créatures sages et spéciales".

"Suivre mes pas"

Après une interruption pour cause de pandémie de coronavirus, Samsudin a repris récemment la route pour donner des représentations. Son spectacle a le rhinocéros de Java comme personnage principal, avec un macaque et un tigre de Sumatra pour compagnons, et un chasseur qui fait figure de méchant.

"C’était très drôle. J’ai appris de nouvelles choses. L’histoire nous a appris à ne pas jeter de déchets partout et à prendre soin de la nature", dit Gelar Dwi Titar Syahputro, un élève qui a regardé le spectacle avec ses amis, ravis.

Samsudin voudrait que sa jeune audience l’imite un jour, et rejoigne sa mission d’éduquer le public sur l’environnement en utilisant le folklore.

J’espère que parmi les centaines d’enfants que j’ai rencontrés, un ou deux va suivre mes pas et diffuser ce message de préservation de la nature.

Sur le même sujet

Afrique du Sud : baisse "préoccupante" du nombre de rhinocéros au parc Kruger

Environnement

Indonésie : un passage piéton pris d'assaut par les fashionistas de Jakarta

Mode

Articles recommandés pour vous